Forum Nanarland.com
https://forum.nanarland.com/

Les Gaous - Igor Sekulic, 2004
https://forum.nanarland.com/viewtopic.php?f=17&t=3238
Page 4 sur 4

Auteur:  Lawrence Woolsey [ 06 Fév 2013 13:04 ]
Sujet du message:  Re: Les Gaous - Igor Sekulic, 2004

Vu hier, et comme il est répété tout au long de ce thread, ce fut intense !

Franchement, on jurerait un scénario écrit à la fin des années 70, mis au placard et ressorti par Poiré un jour où il avait besoin d'argent. Deux jours de réécriture (dont 1 jour et 22h pour tout retranscrire sous forme informatique), on remplace les blousons noirs par des jeunes des cités et le tour est joué. Aujourd'hui, c'est un film qui nous replonge autant dans la grande époque de la Pécasploitation que dans la Americanpiesploitation du début des années 2000, quand on se demandait encore si les acteurs de Sexy Boys et des films estampillés Bee movies n'allaient pas devenir les acteurs de demain...

Sinon, c'est en voyant ce film que je me suis posé une question fondamentale : "La disparition des comédies pouet-pouet où ça couche dans tous les sens avec surprise LOL de la maladie honteuse au réveil n'est-elle pas en partie due à l'apparition du VIH?" Mine de rien, de nos jours, quand on voit dans un film un personnage qui choppe une saloperie en couchant avec la première venue, même si c'est une MST bénigne, on pense tout de suite que ça aurait pu être beaucoup plus grave... Dans le même ordre d'idée, la fin du film, sensée (j'imagine) casser le happy end classique en montrant le héros coucher avec des filles différentes pour s'entraîner avant de revoir sa promise (recouchant même avec la fille qui lui a refilé la chtouille, c'est hyper daté...

Comme d'autres ici, j'ai aussi été très marqué par le montage apocalyptique du film, qui culmine avec la scène du bar qui ressemble à une blague pour faire rire la section montage de la FEMIS... j'ai même cru un moment que le réalisateur du film c'était Jean-Marie Poiré lui-même, c'est presque pas possible autrement ou alors dans le genre Yes-man, Igor SK est une sorte de maître étalon. EN même temps, on retrouve dans ce film les mêmes symptômes du premier film, déjà relevés dans les topics de Cyprien et Neuilly... sa mère, à savoir le réalisateur qui cherche tellement à faire ses preuves qu'il ne parvient pas à donner une tonalité propre à son film. Alors on alterne les scènes d'émotion mal foutues, les scènes d'hystérie très mal amené (le délire sur Chucky qui prend son origine dans un plan totalement injustifié. Qu'est ce qu'elle fout là, cette affiche??? Ah, c'est pour faire générationnel...), le cabotinage extrême dans la scène de l'ecstasy, la séquence émotion à la fin qui aurait pu fonctionner grâce à Bohringer mais qui, montage oblige, tombe complètement à plat...

Et puis putain... A QUOI SERT LA SOUS-INTRIGUE DE BIGARD, HOLGADO ET MOSCATO A PARIS?????????

Il y aurait encore tant de choses à dire... La multiplication des blagues à base de vomi (dans la voiture, sur les pompes, sur la moquette et on marche dedans), de pipi, de mauvaise haleine... Je soupçonne le bêtisier du générique de fin de servir de justification en cas de plainte pour atteinte à la dignité humaine "mais non, regardez, chaque acteur a ri au moins une fois sur le tournage".

Auteur:  Stryker [ 29 Oct 2018 9:22 ]
Sujet du message:  Re: Les Gaous - Igor Sekulic, 2004

Flippante la photo… Elle provient du film ? :?

Image

Auteur:  ninjator [ 29 Oct 2018 18:50 ]
Sujet du message:  Re: Les Gaous - Igor Sekulic, 2004

Oui ça vient du film mais si il n'y avait que ça de flippant dans le film ... hélas non , pour moi qui peut m'envoyer la brigade/führer/plumard en folie à la demande , et grand adepte de ma femme s'appelle Maurice ( et oui je ne le trouve même pas nanar ) , celui a été une torture , comme quoi on a tous nos faiblesses et parfois là où on ne les attend pas !

Page 4 sur 4 Heures au format UTC + 1 heure
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/