Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 07 Juil 2020 1:09

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 61 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Godzilla Final Wars - Ryuhei Kitamura, 2004
MessagePublié: 17 Jan 2006 22:57 
Hors-ligne
Nanarland lui doit beaucoup
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Oct 2003 15:13
Messages: 5127
Localisation: Grenobyl
http://www.nanarland.com/Chroniques/Main.php?id_film=godzillafinalwars

Ouéééééé, une nouvelle chronique de Rico, ça faisait longtemps, super chouette :applause: :applause: :applause: :kneudrink:

Il le fallait celui-là, une bonne chose que tu t'en sois chargé (les monstres géants, c'est comme les films de requins, de crocos et les tarzanneries, je considère que c'est un peu ton créneau :-D ).

Chronique très sympa (à foce de lire, amender et mettre les chroniques des autres en ligne, on en vient à se calmer sur la longueur du texte et la taille et le nombre des caps :roll: ).

Je m'étonne juste que tu l'ais mis dans la catégorie "en devenir" : pour moi il est déjà 100% nanar, même s'il se bonifiera forcément avec le temps.

Par contre je m'étonne un peu de tes commentaires : pour moi, même s'il n'est pas à mettre dans les nanars volontaires, la ringardise de certaines scènes est en partie voire totalement assumée, notamment celle où Godzilla se détent comme un gardien de buts pour arrêter un monstre en forme de ballon (ils ont pas pu faire ça sérieusement !). A mon avis il y a une grosse part de décalage contrôlé, comme les Godzilla 90's, dans lesquels des scénarios abracadabrants sont traités sur un mode "sérieux en apparence". Ensuite effectivement les scènes avec les humains sont elles bcp moins ambigues concernant leur ringardise. Pour moi pas de doute, GFW est bien un gros nanar, mais je pense que mon argumentation aurait été sensiblement différente de la tienne. Disons qu'on sent un peu le fan de Kaiju déçu en te lisant, comme si tu avais secrètement nourri l'espoir de voir un film à peu près potable, alors que Labroche et moi y sommes allés pour voir un nanar friqué et (a priori) décompléxé.

_________________
"Dans le monde de "Last Action Hero", j'suis à peu près persuadé que c'est Ralf Moeller qui joue dans "Un flic à la maternelle". (Plissken)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 0:35 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 13 Nov 2004 12:57
Messages: 3941
Localisation: Dans un vieux carton sur un vide grenier
Je partage totalement l'avis de Rico car bien qu' "assumées", certaines scenes de Godzilla (gardien de but par exemple),
tombent totalment à plat et ne sont pas droles dans le sens voulu.

J'attendais beaucoup de ce cinquantenaire mais là je ne fus que déception.
Pour moi Kitamura n'est pas un bon réalisateur et je m'attendais plus a un navet qu'a un nanar.
Du coup je le trouve bien placé en Catégorie " en devenir".

Très bonne chronique avec des sous titres de caps qui atomisent. :-D

Une scène à sauver, la "destruction" du godzilla de l'allemand bourrin.

_________________
Professeur, pourquoi nous attaquent-ils ? Est ce qu'ils aiment la guerre ?
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 0:41 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Jan 2004 4:27
Messages: 276
Localisation: Lahan Hilltops
J'ai pas vu ce Godzilla, mais force est de constater que Kitamura transforme tout ce qu'il touche en matrixerie (voir Metal gear Solid, the twin snakes)... je me demandais comment il allait faire pour foutre du boulette time dans un godzilla, et vous me donnez la réponse: "en faisant du matrix style avec des humains dont on n'a rien à cirer"
au passage, les humains dont on n'a rien à cirer sont quand même une constante dans les derniers films de monstres... :-D

_________________
* madness has joined
<@Rikx_> Madness?
<@Rikx_> THIS IS SPARTA !
* madness was kicked by Rikx_


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 6:44 
Hors-ligne
Schtroumpf Grognon
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Nov 2003 7:19
Messages: 4057
Localisation: En train d'expérimenter la disco tamoule
Bah, le film est pas terrible (la deuxième fois que je l'ai vu au ciné je me suis un peu fait chier) mais je trouve les scènes de monstres assez réussi et plutôt belles, bien qu'un peu foutraques.
Effectivement le problème c'est, les espèces de Biomen qui occupent 95% du film. :?


En parlant des Godzilla recents, je trouve "Godzilla vs Megaguiron" et "Giant Monster all out attack", vraiment très réussi et à mille lieux du film de Kitamura.

_________________
La femme est l'avenir de l'homme
Dit le poète quand il déconne
La femme est l'avenir de l'homme
Qu'on chante pour flatter la conne
Rien n'est l'avenir de personne
Sauf l'asticot qui consomme.

(le Professeur Choron)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 7:53 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 10:40
Messages: 5124
Localisation: Nuit glauque, bosquets glauques, personnages glauques... Porte Dauphine, ça s'appelle.
Hum...

J'avoue être un peu gêné à l'idée de voir Godzilla Final Wars sur Nanarland car, à mon corps défendant, j'avoue avoir bien aimé ce film. Oh certes, je ne le reverrai pas forcément une seconde fois, mais dans l'ensemble, il ne m'avait pas déplu. Effectivement, je l'ai trouvé assez foutraque, portenawaquesque et complètement allumé, mais une petite voix en mon for intérieur me pousse à croire que tous les excès du film sont volontaires et parfaitement assumés.

Ceci dit, j'avoue également que la manière de jouer des acteurs Japonais - encore plus poseurs que des rappeurs américains, ce qui n'est pas peu dire ! - devient vite insupportable (c'est à dire, au bout de trois minutes environ) et que leur manière de taper une pose "total style" toutes les 30 secondes fait plus pitié qu'autre chose, mais bon, juger ce genre d'acting avec nos yeux et nos critères occidentaux est sûrement très réducteur. Question de culture, si vous préférez. Après tout, l'excès et le surjeu sont - chez les acteurs asiatiques - la norme et non l'exception. Il est relativement habituel dans la production pop asiatique (et plus particulièrement japonaise) que les sentiments exprimés par les acteurs soient odieusement surjoués pour être bien compris par le public. (Même si, il est vrai, on a vite envie de gaver ces pitres gigotants de Tamiflu pour les faire se tenir tranquilles et les renvoyer dans les pages du manga dont ils semblent être sortis à coups de pompes dans le derche !)

Maintenant, ceux qui me connaissent un peu sur ce forum savent bien que je suis loin d'être un fan de la pop culture japonaise, de ses groupes de rock de merde, de ses mangas et de sa frime érigée en système de vie. Pour moi, tout ça n'est qu'une esbrouffe, un syncrétisme lamentable et authentiquement décadent des contre-cultures occidentales (punks, mods, goths...) mais totalement vidées de leurs sens premier pour n'être plus qu'un ensemble de poses "vues à la télé" (Bon, remarquez, c'est déjà le cas chez nous avec les gothiques). Aaaaaaaaah, qu'est ce que je ne donnerai pas pour voir un keupon british de Camden Town, précocement décalqué à la bière pas fraîche, choper ne serait-ce que trente secondes l'un de ces poseurs nippons pour lui apprendre la vie à grands coups de docs coquées dans les couilles !

Mais bon, je dévie, je dévie et après, on va encore me traiter de raciste anti-japonais. Toutefois, au final, le film renvoie à cette jeunesse japonaise "rebelle" (rebelle à quoi, d'ailleurs) une image de sa propre médiocrité, ce qui est déjà une bonne chose.

Pour en revenir au film - et on me pardonnera j'espère mon petit aparté culturel - je tiens tout de même pour acquis que ses excès restent avant tout volontaires. Le film est certes une grosse pantalonnade kitsch et parfois grotesque, mais voulue et assumée telle quelle. (Il n'y a qu'à voir le combat entre Godzi et son "alter ego" américain expédié en moins de trente secondes pour s'en convaincre ! Honnêtement, qui peut douter que ce combat bâclé ne soit pas fait exprès? ) Dans un autre registre, cet aspect volontairement un peu ringard du film est la raison qui explique sans doute la présence du gros Don Frye - le fils spirituel de Steven Seagal, ce qui n'est pas rien tout de même :P - au générique. Après tout, vu le budget du film, je pense qu'il eut été possible de se payer un vrai acteur américain connu pour tenir le rôle du capitaine du vaisseau de l'EDF si l'exportation du film à l'étranger avait été le prétexte de la présence d'un officier occidental dans l'histoire, et surtout, si le réalisateur avait voulu obtenir une interprétation de qualité... ce qui n'est clairement pas le cas de celle de notre ami Don !)

Bref, ce Godzilla là n'est pas authentiquement nanar. Plutôt à mi-chemin entre le navet et le bon film. Les éléments kitchs font partie intégrante du film, même si les tentatives d'humour volontaire tombent souvent à plat. Et je pense que la métrage passerait beaucoup, mais alors beaucoup plus mal si les acteurs jouaient sérieusement et sobrement en le prenant au premier degré. Il est évident que ce Godzilla là, dans l'esprit de son réalisateur, se voulait être un "manga en live" plus qu'un véritable film de cinéma. Enfin, à ceux qui reprocheraient à Final Wars de "tuer" le mythe Godzilla, je serai tenté de répondre qu'il est déjà mort depuis belle lurette et que faire un Godzilla "sérieux" aujourd'hui n'a aucun sens. Le côté pamphlet pacifiste anti-nucléaire avait une raison d'être dans les années 50, mais plus en 2005. (Sauf, bien sûr, quand ces perfides français reprennent leurs tests nucléaires à Mururoa, ça fait rien qu'à créer des dinosaures géants qui vont raser New York et qu'après, ils sont obligés d'envoyer Jean Reno faire le sale boulot et qu'ne plus ils sont même pas venus en Irak ! Fuckin' backstabbin' Froggies !) Et lorsqu'on enlève ce manifeste anti-nucléaire, que reste t-il de Godzilla? Un gros monstre en caoutchouc qui se frite contre d'autres gros monstres en caoutchouc. Comment voulez vous prendre ce concept au sérieux une seule seconde?

Donc, nanar peut-être, mais plus "polémique", voire "volontaire" qu'"en devenir" à mon avis.

(Mon Dieu, je viens soudainement de réaliser qu'il est 7h50 du matin, et que cette heure là, je n'ai rien de plus constructif à faire qu'à polémiquer sur Godzilla par internet... ce qui me fait soudainement réaliser dans quel profond désarroi moral autant que spirituel je me trouve actuellement. Bon, allez, un bon café, et ça va aller mieux!)

_________________
"Franchement, est-ce que j'ai une tête à avoir tué 33 personnes? Non. Tout ce qu'on peut me reprocher, c'est d'avoir ouvert un cimetière sans licence!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 10:46 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 13:19
Messages: 5366
Je suis assez d'accord avec Zord. J'ai plutôt pris mon pied devant ce Godzilla, film d'une bourrinade jouissive et bourré de clins d'oeil. Je reconnais volontiers que la côté Matrix forcené dans les costumes (skaï pour tout le monde !) et les scènes d'action avec les humains finit par lasser (et pour le coup le ridicule est à mon avis effectivement involontaire), mais le film va tellement vite que finalement on a à peine le temps de s'en rendre compte. En revanche, j'objecte sur la manie des acteurs sur TOUS les plans de prendre la pose. Pas une seule scène où ils ne se la jouent pas à exhiber une virile prestance de guerriers (même les filles) et à ce jeu là le physique de Don Frye correspond tellement à son personnage que je soupçonne qu'il a été casté uniquement pour cette raison. De fait, ce côté là me parait totalement assumé.
J'ai plutôt apprécié aussi le côté bulldozer inarrêtable de Godzilla qui se débarasse des monstres les plus forts et les plus moches d'un revers de la queue ou d'un grand coup de souffle atomique dans la tête. La scène où ils jouent au foot n'est pas nanarde à mon avis : c'est un gag au milieu du film, ni plus ni moins (et il m'a fait rire). De même le bébé godzilla n'est assurément pas à prendre au sérieux, et le gamin énervant semble avoir été ajouté plus comme clin d'oeil, comme un code du genre que les scénaristes ont voulu glisser à côté des autres que comme un élément à part entière de l'histoire.
Bref, pour moi le film oscille entre la parodie et l'hommage plus "sérieux", non sans maladresse (je le redis, les références matrixiennes sont en effet plus lourdingues qu'autre chose) mais non sans quelque réussite non plus.


Dernière édition par Barracuda le 22 Mars 2006 23:54, édité 3 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 11:26 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Fév 2004 17:30
Messages: 589
Localisation: Fontainebleau
Mais quoi, il est super ce film. Un des plus amusant de la saga.

Je suis énervé par les fans réactionnaires qui gueulent quand on chamboule un peur leur habitudes. Après 27 films Godzilla avais quand même épuisé pas mal de ses idées (il y a beaucoup de merdes dans la saga) et faire un grand nawak avec le tout est divertissant, amusant, et agréable. C'est à cause des réalisateurs fans et hyper-scrupuleux qui n'osaient même pas jouer sur les lumières pour camoufler les SFX devenus ringards de peur qu'on oublie que Godzilla devait ressembler à un homme dans un costume en latex que la saga s'est dégradée. Kiamura a son style (prise de pose des acteurs, caméra folle, action spectaculaire mais pas réaliste, etc), on savait ce qu'on allait avoir. Il a dit dès le début qu'il n'aimait pas particulièrement la direction qu'avait pris les choses et qu'il contait faire ce qui lui plaisait.

Un bonne saga il faut tout chambouler de temps en temps, histoire de remettre les pendules à zéro.

Oui Kitamura c'est de la carricature de Matrix, mais c'est décomplexé et sans prétention (tout le contraire de Matrix, quoi). Versus, Azumi, Aragami, ce sont des films que j'aime car ils ne cherchent pas à me snober avec des effets lourds. Il assument le coté riddicule du bullet time...

_________________
Je suis le cinéphile déviant


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 11:45 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Avr 2004 8:30
Messages: 6135
Localisation: au fond de l'univers, à gauche
Barracuda a écrit:
Je suis assez d'accord avec Zord. J'ai plutôt pris mon pied devant ce Godzilla, film d'une bourrinade jouissive et bourré de clin d'oeil. Je reconnais volontiers que la côté Matrix forcené dans les costumes (skaï pour tout le monde !) et les scènes d'action avec les humains finit par lasser (et pour le coçup le ridicule est à mon avis effectivement involontaire), mais le film va tellement vite que finalement on a à peine le temps de s'en rendre compte. En revanche, la manie des acteurs sur TOUS les plans de prendre la pose. Pas une seule scène où ils ne se la jouent pas à exhiber une virile prestance de guerriers (même les filles) et à ce jeu là le physique de Don Frye correspond tellement à son personnage que je coupçonne qu'il a été casté uniquement pour cette raison. De fait, ce côté là me parait totalement assumé. J'ai plutôt apprécié aussi le côté totalement inarrêtable de Godzilla qui se débarasse des monstres les plus forts et les plus moches d'un revers de la queue ou d'un grand coup de souffle atomique. La scène où ils jouent au foot n'est pas nanarde à mon avis : c'est un gag au milieu du film, ni plus ni moins (et il m'a fait rire). De même le bébé godzilla n'est assurément pas à prendre au sérieux, et le gamin énervant semble avoir été ajouté plus comme clin d'oeil, comme un code du genre que les scénaristes ont voulu glisser à côté des autres que comme un élément à part entière de l'histoire.
Bref, pour moi le film oscille entre la parodie et l'hommage plus "sérieux", non sans maladresse (je le redis, les références matrixiennes sont en effet plus lourdingues qu'autre chose) mais non sans quelque réussite non plus.


mon avis se rapproche beaucoup de celui de barracuda.

et puis, pour une fois, les séquences sans monstres ne m'ont pas trop ennuyé (généralement, dans un godzilla, j'ai la zappette qui me démange entre les combats de monstres).

_________________
mon petit groupe musical : mondegreen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 12:14 
Hors-ligne
Le Magic Tchernia du nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 23:11
Messages: 3100
Localisation: Grenoble compatible
Bien bien j'espérai une forme de polémique avec ce film (au vu du fait que beaucoup l'avaient placé dans leur top 5 de l'année 2005) et je pense qu'effectivement on peut avoir plusieurs approche du film.
C'est pour cela que je ne l'ai pas placé directement dans la catégorie "kaiju" mais plutôt "en devenir"

Ma vision est effectivement celui d'un fan amusé par le caractère joyeusement bordelique du film mais irrité par le fait qu'hormis le superbe combat final, Kitamura nous prend le chou avec son sous matrix ringard et que la plupart des combats de monstres soient expédiés par dessous la jambe.

En lisant les reponses je vois que ce film entraîne des réactions qui cadrent avec les différentes appréhension de la saga. Je pense que je vais faire passer le film en polémique avec les commentaires de Zord et Barracuda.

Et pour dire à quel point je ne suis pas sectaire avec Godzi, je dois même avouer (même si je dois me faire vouer aux gémonies par les fans hardcores) que je ne deteste pas la version Emmerich ( c'est quand même les français qui font tout le boulot, là où l'armée ricaine est tournée en ridicule !)

_________________
Monsieur le Chien: un blog BD indispensable :
http://www.monsieur-le-chien.fr/

"Mon pied trouvera ton cul même dans l’au-delà."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 12:22 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Fév 2005 22:35
Messages: 519
Localisation: Shaolin-sous-bois
Kitamura assume l'héritage nanaro-kitschouille de la série en revenant à ces histoires de complots extraterrestres, aux acteurs qui jouent mal, et aux péripéties débiles. Je partage vos avis sur l'inintérêt et le côté hors-sujet des affrontements mutants/Ixiens. Il doit bien y avoir 3/4 d'heures de films au milieu où il n'est plus du tout question de monstres. Je n'étais pas venu pour voir des bonhommes se fighter, d'autant plus que la mise en scène de Kitamura est rarement de très bon goût, et pas aidée par une musique atroce en effet (le thème de Godzilla ne s'entend qu'à peine lors de l'ouverture). La palme revenant en effet à la poursuite en moto où les types font des cabrioles insensées pour une raison qui m'échappe encore. Par contre la séquence où la troupe de l'EDF affronte un homard géant dans une usine est quand même bien impressionnante.

Le film me donne l'impression d'avoit été pensé pour une exportation facile (présence de Don Frye en gros bourrin américain punchliner, seul personnage à parler inexplicablement anglais pendant tout le film, et à converser ainsi avec les Japonais). Néanmoins, j'ai pris un plaisir non dissimulé devant cette dernière livraison en date des aventures du lézard géant en mousse. C'est too much, mais c'est bon !

Du côté castagne, c'est quand même un des kaiju eiga les plus spectaculaires qu'il m'ait été donné de voir. Rarement, j'ai eu l'impression d'une dévastation aussi radicale de la planète ! Le dynamisme des combats et de la mise en scène est poussé plus loin que jamais. Le Roi des monstres n'a d'ailleurs jamais été aussi balèze. Alors que dans les films précédents, il passait toute la durée du métrage à affronter un ou deux adversaires, ici il terrasse les mêmes parfois en quelques minutes (au grand désespoir du chef des méchants, obligé de sortir de sa manche un nouveau golgoth) !

Et le côté bouquet final, comme le dit bien Rico dans sa chronique, n'est pas le moins jubilatoire. C'est vraiment un film pensé par et pour des fans, à l'image du générique d'ouverture qui convoque des extraits de films. Voir défiler la quasi-intégralité du bestiaire de la Toho, dans des décors clins d'oeil (les grandes mégalopoles mais aussi les décors exotiques des îles bien exploités dans les 70's), c'est quand même du bonheur ! Même bébé Godzilla fait marrer à chacune de ses apparitions alors que précédemment il n'inspirait que consternation et agacement. :D

Bref, je ne le classerai vraiment pas comme un nanar. Il me semble tout à fait fidèle au genre. On est loin du Godzilla Vs. Gigan (Jun Fukuda, 1972), qui lui est vraiment et joyeusement nanar.

_________________
« Something weird is going on... »
[url=http://elias-fares.blogspot.fr][b]Extrospection.[/b][/url]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 12:25 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Avr 2004 8:30
Messages: 6135
Localisation: au fond de l'univers, à gauche
Max Schreck a écrit:
présence de Don Frye en gros bourrin américain punchliner, seul personnage à parler inexplicablement anglais pendant tout le film, et à converser ainsi avec les Japonais


et dans les rares passages où son personnage s'exprime en jap, il est doublé par un type qui n'a PAS DU TOUT la même voix :lol:

_________________
mon petit groupe musical : mondegreen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 12:35 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 10:40
Messages: 5124
Localisation: Nuit glauque, bosquets glauques, personnages glauques... Porte Dauphine, ça s'appelle.
Max Schreck a écrit:
Le film me donne l'impression d'avoit été pensé pour une exportation facile (présence de Don Frye en gros bourrin américain punchliner, seul personnage à parler inexplicablement anglais pendant tout le film, et à converser ainsi avec les Japonais).


Don Frye, en tant que lutteur et catcheur est beaucoup plus connu au Japon qu'aux Etats-Unis. D'ailleurs, il me semble qu'il y vit. Je ne pense pas spécialement qu'il soit là pour l'exportation (comme je l'ai écrit un peu plus haut, ils avaient largement le budget pour se payer mieux que ça s'ils tenaient absolument à avoir une vedette anglo-saxonne au casting) mais plutôt pour donner un vague cachet "international" à l'EDF qui, sans cela, ne serait constituée que de japonais pur jus.

EDIT: en relisant attentivement ma dernière phrae, j'ai eu l'idée de ce fake tout pourri, bâclé en trois secondes. Merci de votre indulgence.

Image

_________________
"Franchement, est-ce que j'ai une tête à avoir tué 33 personnes? Non. Tout ce qu'on peut me reprocher, c'est d'avoir ouvert un cimetière sans licence!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 12:48 
Hors-ligne
Le Magic Tchernia du nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 23:11
Messages: 3100
Localisation: Grenoble compatible
Au passage si vous trouvez que Godzilla doit être forcément bétifiant je vous conseille d'essayer de mater la nouvelle série des Gamera tournés à la fin des années 90 et notamment le 3, Gamera, revenge of Iris le meilleurs keiju Eiga moderne, qui a donné une telle claque à Godzilla en developpant un véritable enjeu dramatique que la Toho a débauché son réalisateur pour tourner Godzilla 2000. Il doivent se trouver par bourricot...

_________________
Monsieur le Chien: un blog BD indispensable :
http://www.monsieur-le-chien.fr/

"Mon pied trouvera ton cul même dans l’au-delà."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 12:59 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Fév 2005 22:35
Messages: 519
Localisation: Shaolin-sous-bois
RICO a écrit:
Au passage si vous trouvez que Godzilla doit être forcément bétifiant je vous conseille d'essayer de mater la nouvelle série des Gamera tournés à la fin des années 90 et notamment le 3, Gamera, revenge of Iris le meilleurs keiju Eiga moderne, qui a donné une telle claque à Godzilla en developpant un véritable enjeu dramatique que la Toho a débauché son réalisateur pour tourner Godzilla 2000. Il doivent se trouver par bourricot...

Je confirme. Une vraie claque à l'époque, ce Gamera 3, qui a vraiment renouvellé la mise en scène du kaiju eiga. J'ai encore certains plans en tête, et c'est pas peu dire, connaissant ma mémoire foireuse.

_________________
« Something weird is going on... »
[url=http://elias-fares.blogspot.fr][b]Extrospection.[/b][/url]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 13:56 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Nov 2003 19:40
Messages: 1414
zord a écrit:
Don Frye, en tant que lutteur et catcheur est beaucoup plus connu au Japon qu'aux Etats-Unis. D'ailleurs, il me semble qu'il y vit. Je ne pense pas spécialement qu'il soit là pour l'exportation (comme je l'ai écrit un peu plus haut, ils avaient largement le budget pour se payer mieux que ça s'ils tenaient absolument à avoir une vedette anglo-saxonne au casting) mais plutôt pour donner un vague cachet "international" à l'EDF qui, sans cela, ne serait constituée que de japonais pur jus.


P'tite anecdote : dans l'inconscient "gamer" qui subsiste en tout japonais, il renvoie à Haggar de la série "Final Fight" (perso inspiré justement du père Frye), le film ressemblant parfois à un gros jeu video (comme souvent chez Kitamura)

ImageImage

_________________
Image
For your appreciation. Help protect our intellectual property!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 14:05 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Fév 2004 17:30
Messages: 589
Localisation: Fontainebleau
Moi c'est le coté manga live / jeu vidéo qui me fait aimer Kitamura. Regardez Azumi : c'est une sorte de méga cosplay avec des prises de poses pour photo toutes les 10 secondes, des combats exagérés (comme dans le manga) et des méchants ultra stylés... C'est à voir comme un épisode de Bleach ou de DBZ.

Alors le type à plein de tics, mais si tous les réalisateurs avec des tics et faisant des films givrés devaient être ici il y aurait des Takashi Miike et des Tsui Hark sur nanarland.

_________________
Je suis le cinéphile déviant


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 14:17 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 18 Jan 2006 1:50
Messages: 2
J'ai été voir ce film avec des potes un mois après avoir découvert Nanarland, et qu'est-ce qu'on s'est bidonnés...


Bon, je ne suis pas cinéphile du tout (donc je ne peux me joindre aux discussions entre connaisseurs), je me suis inscrit juste pour dire que, décidément, les kaijuu eiga c'était mieux avant : j'ai passé mon enfance au Japon, j'ai grandi en me gavant d'Ultraman et de divers Sentai (mais pas les Kamen-Riders, qui au passage sont des criquet-man et pas des mouche-à-merde-man 8) ), et c'était splendide.
Alors soit maintenant on se sent obligé de rajouter des amourettes, des moustachus (immense Captain Gordon : "there are two things you don't know on Earth : me, and Godzilla"), des chorégraphies et de la frime, soit j'ai grandi et j'ai perdu de ma candeur...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 14:53 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Déc 2004 16:33
Messages: 777
Localisation: Scumm bar
dao a écrit:
P'tite anecdote : dans l'inconscient "gamer" qui subsiste en tout japonais, il renvoie à Haggar de la série "Final Fight" (perso inspiré justement du père Frye), le film ressemblant parfois à un gros jeu video (comme souvent chez Kitamura)

ImageImage

Désolé de te décevoir, mais Final Fight est sorti en 1991, soit bien avant que Don Frye ne soit connu ... (il a connu la notoriété à l'UFC en 1996, et est parti au Japon ensuite)
Ca devait être dit :-D
Et puis il fait maigre comparé à Haggar (qui est lui un vrai moustachu, et pas quelqu'un qui se contente de se faire pousser les poils)

_________________
"FABRICATI DIEM, PVNC"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 15:00 
Hors-ligne
Nanarland lui doit beaucoup
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Oct 2003 15:13
Messages: 5127
Localisation: Grenobyl
Walter G. Alton a écrit:
Pour moi Kitamura n'est pas un bon réalisateur et je m'attendais plus a un navet qu'a un nanar.


koko a écrit:
Oui Kitamura c'est de la carricature de Matrix, mais c'est décomplexé et sans prétention (tout le contraire de Matrix, quoi). Versus, Azumi, Aragami, ce sont des films que j'aime car ils ne cherchent pas à me snober avec des effets lourds. Il assument le coté riddicule du bullet time...


Je ne suis pas le seul à le penser mais Kitamura a bcp été surévalué. On a crié au génie avec Versus et Azumi (que j'ai bien aimé mais qui ne sont pas non plus à se taper le cul par terre), il montre surtout avec GFW qu'il est justement fort pour le tape-à-l'oeil (probablement en partie assumé mais jusqu'à quel point ?).

koko a écrit:
Alors le type à plein de tics, mais si tous les réalisateurs avec des tics et faisant des films givrés devaient être ici il y aurait des Takashi Miike et des Tsui Hark sur nanarland.


Ben, euh... pour info y a déjà 3 films de Tsui Hark chroniqués sur Nanarland (et avec Double Team ça mériterait de faire 4), dont 2 chroniqués par un fan absolu du réalisateur, à savoir Drexl. :-D

_________________
"Dans le monde de "Last Action Hero", j'suis à peu près persuadé que c'est Ralf Moeller qui joue dans "Un flic à la maternelle". (Plissken)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 18 Jan 2006 15:38 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Nov 2003 19:40
Messages: 1414
Runik a écrit:
dao a écrit:
P'tite anecdote : dans l'inconscient "gamer" qui subsiste en tout japonais, il renvoie à Haggar de la série "Final Fight" (perso inspiré justement du père Frye), le film ressemblant parfois à un gros jeu video (comme souvent chez Kitamura)

ImageImage

Désolé de te décevoir, mais Final Fight est sorti en 1991, soit bien avant que Don Frye ne soit connu ... (il a connu la notoriété à l'UFC en 1996, et est parti au Japon ensuite)
Ca devait être dit :-D
Et puis il fait maigre comparé à Haggar (qui est lui un vrai moustachu, et pas quelqu'un qui se contente de se faire pousser les poils)


Damned ! Un 2e Mr Klaus !! :-D

_________________
Image
For your appreciation. Help protect our intellectual property!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 61 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Google [Bot] et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr