Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 25 Jan 2021 9:09

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 284 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 ... 15  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Sep 2007 14:28 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Avr 2005 2:55
Messages: 473
Localisation: Across the 110th Street
minsk a écrit:
(aux détracteurs de wikipédia, je dirai que sur les articles de fonds y'a doute mais sur les bêtes listes de sortie, c'est une source fiable)


Pour les allergiques à wikipedia, voici ce lien :
http://www.cine-directors.net/index.htm

Ce site permet de voir le box-office français depuis 1945 et propose également le BO en cours. (d'ailleurs dans le top 100 depuis 1945, il y a quelques surprises, résultant du fait qu'à l'époque, le nombre de salles et de spectateurs était plus conséquent). On se rend compte que c'est le genre de films (français) que tu pointes qui marchent. Après 2 possibilités :
- Le public français est lobotomisé.
- Ou alors résigné.

:D

_________________
You Damn Right !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Sep 2007 17:14 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Jan 2006 12:54
Messages: 468
Mais pourquoi tant de haine?

Sinon, je trouve que le cinéma fait effectivement des bons films, même des films de genre, mais ils sont trop rare et représentent un pourcentage trop faible de la production nationale. Je comprends qu'on ait l'impressio n d'être noyé dans les films de quadras dépressifs et les comédies pas marrantes. Je pense que ce qui manque à la France en ce moment, c'est une vrai "vague" de films de genre, un peu comme les westerns spaghettis et les films policiers dans les 70s en Italie. Si on pouvait trouver notre "Pour une poignée de dollars", c'est à dire un film qui pourrait lançer une vrai étincelle de création ça serait sympa.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 21 Sep 2007 17:53 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2007 14:39
Messages: 1737
Localisation: Derrière toi, un couteau nanar en plastique à la main...
j'ai regardé tout à l'heure une émission de cinéma, dans laquelle on parlait de "l'âge d'homme...maintenant ou jamais".

Commentaire du présentateur: "On nous rabat les oreilles de ce film en France (...) mais si c'est ça le jeune cinéma français du troisième millénaire, on risque de passer quelques mois à manger du pain noir."
Il y a bien quelque chose qui cloche, et quand j'entends ce genre de commentaire, je suis crainte...


Citer:
Oui Alfie tu devrais peut-être boire un coup et te calmer, la boutade vient de peter pas de moi, essaye de régler ça avec ton patron au lieu de t'exciter en public au lieu d'utiliser les mp peut-être plus à propos, je ne suis pas responsable de ses délires même s'il me font rire et si ça ténêrve que je réponde à ton patron, bah désolé mon gars encore une fois détend toi et vois ça avec la direction.

Sauf qu'il n'y a pas qu'Alfie que ça emmerde. Quand je dois faire défiler la moitié de la page pour lire deux messages à la suite contenant une citation pleine de vide, puis à peine quelques lignes de texte en dessous, ou même juste un smiley pour un de ces deux messages, et bien ça m'emmerde franchement aussi. Si t'as envie de lui répondre, c'est pas la peine de polluer le sujet.

_________________
Sbel a écrit:
le Mengeance est un film qui se voit froid (moi je l'ai vu cuit, parce que j'avais un peu bu)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Sep 2007 10:51 
Hors-ligne
Maître des fakes(ulant)
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Sep 2003 12:15
Messages: 5030
http://rafik.blog.toutlecine.com/903/Le-Z-ou-l-infini/

Un article interessant sur le cinema de genre et sa perception en France, qui peut répondre à pas mal de questions posées ici.

_________________
http://www.script-o-film.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 26 Sep 2007 10:20 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Déc 2003 10:26
Messages: 1615
Localisation: Sur un cheval, la corde au cou
alfie a écrit:
http://rafik.blog.toutlecine.com/903/Le-Z-ou-l-infini/

Un article interessant sur le cinema de genre et sa perception en France, qui peut répondre à pas mal de questions posées ici.


C'est marrant comme on retrouve pas mal de nos arguments et impressions dans cet article... Mais si y'a que les "geek" pour avoir notre opinion sur le ciné français actuel, c'est pas près de changer.

_________________
Le Eli Wallach suisse écrit dans Daily Movies ! Daily Movies, le mag qui défenestre les lamantins. Approuvé par les sbires et les Ninja Varriors !
http://www.daily-movies.ch


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Jan 2009 11:00 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Mars 2007 15:30
Messages: 18
Je sais que le sujet a plus d'un an, mais en parcourant un de mes sites préfèrés, je suis tombé sur ça :

Citer:
[Question du site] Le film de genre en France n'a jamais connu de réel âge d'or hormis dans les années 40. Que pensez-vous des nouveaux talents français (Alexandre Aja, Xavier Gens, Alexandre Bustillo, Pascal Laugier...), de leurs films et pourquoi d'après vous il n' y a pas d'histoire d'amour entre la France et le cinéma fantastique, comme il a pu y en avoir une en Angleterre (Hammer films) ou aux USA (Universal et autres), alors que nous sommes quand même le pays qui a inventé le cinéma fantastique avec Méliès ?

YANNICK DAHAN : Que te dire ? C’est un débat sans fin dans lequel je m’implique depuis des années. Il y a mille paramètres qui entrent en jeu : le manque de financement, la frilosité des distributeurs et des exploitants, la peur des chaînes télé, le manque d’aide publique, la condescendance des industriels du milieu, l’incompétence de certains producteurs et artisans du genre etc. Oui, il y a un vrai problème mais ce sont des initiatives comme celles d’Aja, de Bustillo et Maury avec La Fabrique de Films, de Xavier Gens ou de Pascal Laugier qui font petit à petit avancer les choses. On a compris qu’on ne peut compter sur personne, donc il faut qu’on se démerde seul, avec des financements très restreints. C’est frustrant pour nous comme pour le public, qui ne retrouve jamais la facture d’un film d’horreur américain. Mais il faut persévérer. Un jour, un film fantastique Français sera suffisamment fédérateur pour inverser la tendance. Enfin, je l’espère.


Source

Et je trouve que cela rejoins l'article posté par Alfie sur le fait que l'on ne peut plus faire la différence entre la dénomination "film de genre" et "film d'horreur". Les deux sont imbriqués à un point qu'il va être difficile de revenir à la dénomination "film populaire" pour l'horreur.

Cela répond aussi, en partie, au "pourquoi" du sujet quand on se rend compte que des réalisateurs souhaitant produire des films "hors classes" sont obligés de faire jouer la démerde à plein pour réaliser et se faire produire. Ce qui, effectivement, dans ces conditions, ne peut aboutir à de "bons" films et doit même rebuter bien des réalisateurs/scénaristes/producteurs. Dans le cadre ce film à très petit budget qu'est la Horde, c'est Canal+ qui officie pour le financement et la promotion et dans un cadre très spécifique. On est loin de la liberté pour le genre "horreur"...[url][/url]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Jan 2009 16:12 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 06 Déc 2008 19:00
Messages: 401
Topic passionant avec des exemples pertinents à profusion.

Ce qui m'étonne dans les séries françaises le plus vient de leur pudibonderie : pas de gros mots, ni de scènes de nudités et des bastons trop approximatives (quand elles ont lieu). Un décalage assez déroutant par rapport au cinéma français. Merci au CSA qui décale Nip/Tuck ou Skins à des heures ridicules (un comble quand les personnages de cette dernière série ont quasiment l'âge de ceux que le CSA prétend protéger). ALors qu'un Alien ou un Schwarzy pour un contenu largement plus offensif passe dès 21h sans problème ni censure.


Pour élargir le sujet, je pense que le même constat s'applique chez les chaînes allemandes, espagnoles, italiennes etc... où c'est systématiquement le plus kitsch, le plus niais, le plus crétin qui cartonne le mieux a fortiori en exportation :
- pour nos voisins teutons, l'inspecteur derrick, le renard, un cas pour deux, Rex, le clown etc... (et encore je ne parles pas des téléfilms allemand sur M6)
- un dos tres de l'espagne
- la série française qui cartonne le mieux à l'étranger serait Hélène et les garçons (???)
- même les USA tant sanctifié, leur série la plus diffusée au monde serait Baywatch :shock:

"Dépenser plus pour gagner moins" Voilà la formule lapidaire résumant toutes les tentatives entreprises par les producteurs hexagonaux pour réformer le moule. Dès que les ficelles 10 000 fois utilisées sont absentes, le spectateur interloqué, zappe.

_________________
Quiconque lisant cette signature va mourir dans une semaine !

http://vimeo.com/22189628


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Jan 2009 16:34 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Demön a écrit:
Je sais que le sujet a plus d'un an, mais en parcourant un de mes sites préfèrés, je suis tombé sur ça :

Citer:
[Question du site] Le film de genre en France n'a jamais connu de réel âge d'or hormis dans les années 40. Que pensez-vous des nouveaux talents français (Alexandre Aja, Xavier Gens, Alexandre Bustillo, Pascal Laugier...), de leurs films et pourquoi d'après vous il n' y a pas d'histoire d'amour entre la France et le cinéma fantastique, comme il a pu y en avoir une en Angleterre (Hammer films) ou aux USA (Universal et autres), alors que nous sommes quand même le pays qui a inventé le cinéma fantastique avec Méliès ?

YANNICK DAHAN : Que te dire ? C’est un débat sans fin dans lequel je m’implique depuis des années. Il y a mille paramètres qui entrent en jeu : le manque de financement, la frilosité des distributeurs et des exploitants, la peur des chaînes télé, le manque d’aide publique, la condescendance des industriels du milieu, l’incompétence de certains producteurs et artisans du genre etc. Oui, il y a un vrai problème mais ce sont des initiatives comme celles d’Aja, de Bustillo et Maury avec La Fabrique de Films, de Xavier Gens ou de Pascal Laugier qui font petit à petit avancer les choses. On a compris qu’on ne peut compter sur personne, donc il faut qu’on se démerde seul, avec des financements très restreints. C’est frustrant pour nous comme pour le public, qui ne retrouve jamais la facture d’un film d’horreur américain. Mais il faut persévérer. Un jour, un film fantastique Français sera suffisamment fédérateur pour inverser la tendance. Enfin, je l’espère.


Source

Et je trouve que cela rejoins l'article posté par Alfie sur le fait que l'on ne peut plus faire la différence entre la dénomination "film de genre" et "film d'horreur". Les deux sont imbriqués à un point qu'il va être difficile de revenir à la dénomination "film populaire" pour l'horreur.

Cela répond aussi, en partie, au "pourquoi" du sujet quand on se rend compte que des réalisateurs souhaitant produire des films "hors classes" sont obligés de faire jouer la démerde à plein pour réaliser et se faire produire. Ce qui, effectivement, dans ces conditions, ne peut aboutir à de "bons" films et doit même rebuter bien des réalisateurs/scénaristes/producteurs. Dans le cadre ce film à très petit budget qu'est la Horde, c'est Canal+ qui officie pour le financement et la promotion et dans un cadre très spécifique. On est loin de la liberté pour le genre "horreur"...

Oui mais en ce qui me concerne, quand je vais au cinéma voir des tentatives de film de genre français, la plupart du temps, ce qui fait que je n'adhère pas, c'est pas l'absence de fric ou les comédiens mais bien le scénario. Il y a bien des scènes chocs, des punchlines mais il semblerait qu'elles aient été disséminées dans le film au petit bonheur la chance comme si ces grands adeptes et premiers fans de cinéma déjanté n'avaient pas compris, malgré leurs multiples visions de tous les grands classiques du genre, que même le film le plus génialement outrancier, le plus fou, repose sur une vraie maîtrise de son sujet de la part de son réalisateur.
Pour employer une métaphore culinaire, je dirais que faire un film, c'est comme faire de la grande cuisine : on doit d'abord respecter la recette à la lettre, ajouter chaque ingrédient au bon moment et maîtriser vraiment le plat, après quoi on peut éventuellement proposer une préparation plus personnelle.

je me répète un peu mais John Carpenter disait que la chose la plus importante à savoir quand on s'essaye au cinéma de genre, c'est qu'il faut le faire sérieusement, sincèrement, avoir une culture cinématographique solide, connaître la grammaire du cinéma aussi bien sur la forme (découpage technique, cadrage) que sur le fond (scénario). Yannick Dahan parle d'un film fédérateur, d'un réalisateur un peu attendu comme le Messie. Plus ça va, plus j'ai l'impression que les réalisateurs s'essayant au film de genre, plutôt que de laisser parler leurs intuition et leur amour du cinéma, font la course pour être "celui qui a montré le chemin". Et c'est pour ça, à mon avis, que ça ne marche pas. Dans tout ça, il manque un peu d'humilité et de sincérité...

Alors OK, ils n'ont pas de budget, peu de temps pour tourner, mais certains des plus grands films de genre (Assaut, Evil Dead...) ont été faits avec trois fois rien et ont même été des bides à leur sortie mais il y avait quelque chose en eux qui fait qu'aujourd'hui, ils ont trouvé leur public et on en parle encore. Les films de genre français, à quelques exceptions près, c'est l'inverse : on leur fait de la pub à leur sortie, ils ont le soutien des inrocks etc. mais quand ils sortent, c'est la déception et ils tombent dans l'oubli. Et après on râle contre les producteurs qui veulent pas prendre de risque et le public qui ne sait pas ce qu'il rate...

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Jan 2009 17:35 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2007 14:39
Messages: 1737
Localisation: Derrière toi, un couteau nanar en plastique à la main...
Chic, ce sujet remonte!

Moi ce qui me dérange assez souvent quand je regarde un film "de genre" français, c'est que trop souvent on dirait que l'équipe veut à tout prix donner une touche différente au film, trop souvent en y rajoutant à l'emporte-pièce un côté moralisateur ou dénonciateur-de-la-société.

Et dieu sait que ça peut être profondément déplaisant, déjà parce que ce n'est pas forcément ce qu'on a envie de voir, mais en plus parce que c'est le plus souvent mal incorporé au reste du film.


Mais faudrait-il pour autant que les réalisateurs abandonnent l'idée de donner un style différent à leur film, et qu'ils fassent comme tout le monde?
Moi je dis ça dépend, il faut déjà voir ce que le film vaut dans son ensemble, puis ce que sont les idées originales qu'y apportent les réalisateurs français.
Bref, c'est presque du cas par cas...même si une bonne bourrinade décomplexée sans aucune expérimentations n'a jamais fait de mal à personne et est toujours plaisant à regarder!

Et autant le côté père la morale me dérange, autant par exemple des personnages un peu plus fouillés et différents des clichés habituels est potentiellement intéressant.

_________________
Sbel a écrit:
le Mengeance est un film qui se voit froid (moi je l'ai vu cuit, parce que j'avais un peu bu)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Jan 2009 17:41 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Surtout que le côté dénonce se trouve déjà dans les films de Carpenter, Joe Dante et Romero, fondu dans l'intrigue au point qu'on ne sait plus si leur but original était d'évoquer un thème sous forme de parabole ou de raconter une histoire divertissante dans laquelle ils ont glissé ça et là des idées personnelles, dans le style "l'oeuf ou la poule".

C'est la différence entre les artistes qui maîtrisent pleinement leur art et ceux qui tentent maladroitement de copier ou de ratisser trop large...

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Jan 2009 18:11 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10711
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Sforza a écrit:
- la série française qui cartonne le mieux à l'étranger serait Hélène et les garçons (???)

De ce que j'en sais, ce serait plutôt Sous le soleil.

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Jan 2009 18:40 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Fév 2008 18:33
Messages: 187
deathtripper21 a écrit:
Surtout que le côté dénonce se trouve déjà dans les films de Carpenter, Joe Dante et Romero, fondu dans l'intrigue au point qu'on ne sait plus si leur but original était d'évoquer un thème sous forme de parabole ou de raconter une histoire divertissante dans laquelle ils ont glissé ça et là des idées personnelles, dans le style "l'oeuf ou la poule".

C'est la différence entre les artistes qui maîtrisent pleinement leur art et ceux qui tentent maladroitement de copier ou de ratisser trop large...


Il y a peut-être quelque chose d'autres, c'est la manie des comédiens et des réalisateurs français de dénaturer le texte original ...

Quand on regarde des films récents comme Belphégor, Blueberry, Largo Winch, et d'autres ... on a l'impression que l'on a VISCERALEMENT voulu dénaturer l'histoire de base ...

Au final : de la soupe ....

Pour les acteurs , c'est pareil : combien de fois avons nous entendu le commentaire suivant : "On était entre potes, on s'est bien marré, on a déliré et fait des trucs perso ... "

Quand je paye 10 euros (sur Paris) ma place de ciné, je veux pas voir une bande de potes délirant sur un théme choisi et réalisant des impros + ou - réussi; mais le réel travail d'une troupe d'acteurs qui suit fidélement les volontés d'un réalisateur qui lui même ne se lance pas dans des interprétations hasardeuses d'un scénario qui j'espére n'est pas écris par un scénariste auteurisant ...

Le nombre de fois où les scénaristes de ce pays pondent des textes auteurisant ....

L'intellectualisme à deux balles plait à certains dans ce pays (exemple : les films de quadra dépressif à la Jean-pierre Bacri) , et ce sont les mêmes qui font une crise d'urticaire quand on leur dit qu'un bon film ça s'exporte ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Jan 2009 22:05 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Nov 2008 17:39
Messages: 513
d'abord, baywatch est grand, baywatch est beau, baywatch est merveilleux, ce sont certains de mes plus beaux souvenirs de mes premières années d'études, quand je rentrais le samedi après m'être avalé entre 4 et 6 heures de devoir sur table, le cerveau coulant par les oreilles, et juste capable de m'écrouler sur le canapé avec mon déjeuner en suivant, l'oeil vitreux et la bave aux lèvres les aventures du dauphin sauvé par hasselhoff, vas-y david... Ouiiiiiii ! il a réussi ! :-D pardon pour cette tranche de vie hautement inintéressante. Et, pour reprendre une des rares répliques de friends que j'ai retenu, "il y a des gens qui pensent que baywatch ce ne sont que des filles qui courent en maillot de bain sur la plage.... Mais enfin, CE SONT DES FILLES QUI COURENT EN MAILLOT SUR LA PLAGE !!"

Sinon, sur les films, je crois qu'il y a aussi une question de proximité au sujet, qui influe aussi beaucoup sur la façon dont ils sont réalisés, et ce quel que soit le pays, et la suspension du jugement critique. Sur des sujets comparables, j'ai trouvé beaucoup plus de force dans "go for broke" (sur les japonais-américains engagés dans l'armée us pendant la guerre mondiale), réalisé avec moins de moyens, mais avec des vétérans de l'unité en question, que dans "indigènes", hors toute considération extérieure.

De même, je reste très impressionné par la "big red one" de fuller, réalisée par un vétéran de cette division, avec lee marvin, lui aussi vétéran, et qui arrive à en dire énormément avec des troufions qui pensent dans l'ordre à 1) survivre 2) bouffer 3) baiser 4) sauver l'europe du nazisme. Malgré ces apparences, c'est un film très profond, et qui sonne beaucoup plus juste que beaucoup d'autres que j'ai pu voir, où la réflexion sur la guerre est plaquée de façon bien plus artificielle dans la bouche ou le comportement des soldats. Désolé, comme j'ai eu à en regarder beaucoup, je pense immédiatement à des films de guerre, mais j'imagine que ça peut se vérifier ailleurs.

Pardon pour la tartine, désolééééééé


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 25 Jan 2009 22:12 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Sep 2004 18:19
Messages: 3688
Localisation: Cherche sont beschrell
Sforza a écrit:


Pour élargir le sujet, je pense que le même constat s'applique chez les chaînes allemandes, espagnoles, italiennes etc... où c'est systématiquement le plus kitsch, le plus niais, le plus crétin qui cartonne le mieux a fortiori en exportation :
- pour nos voisins teutons, l'inspecteur derrick, le renard, un cas pour deux, Rex, le clown etc...



Je me porte comme défenseur du Clown, certe ça ne vaut pas la plupart des série américaine du même type, mais y a vraiment un effort fait sur cette série pour sortir du schéma habituel des série européenne. J'aimerai bien voir une série française du même acabit.

_________________
Image

Guilty Greg


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 01 Fév 2009 1:26 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 05 Oct 2007 21:09
Messages: 1077
Je défend aussi Le Clown. Je suivais la série quand elle passait sur les chaînes francophones et c'est une fameuse série je trouve avec beaucoup de moyens, très impressionante et très accrocheuse. Un peu bourrine mais c'est allemand quoi. On en a adapté un film d'ailleur, Der Clown : Payday .


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 01 Fév 2009 18:55 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Août 2004 20:49
Messages: 3256
Localisation: En train d'organiser une réception qui aura du succès
Kobal a écrit:
Sforza a écrit:
- la série française qui cartonne le mieux à l'étranger serait Hélène et les garçons (???)

De ce que j'en sais, ce serait plutôt Sous le soleil.


AKA St tropez pour l'exportation.

_________________
c tro Fréé détr 1 vempir ! on é tro bo é en plus on peut étre Himmortel tte ça vi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 01 Fév 2009 23:05 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 07 Avr 2007 0:13
Messages: 3337
Moi aussi j'ai quelque chose à dire sur le sujet !
Je n'ai pas relu les mille pages du topic donc j'espère ne pas tomber dans la redite.
Je crois qu'il y a au moins 3 problèmes concernant le cinéma bis en France :
1 - on a pas la culture du film d'horreur, et à quelques exceptions près (Tourneur, Franju, et j'arrive pas à trouver de troisième), on en a jamais eu.
2 - on a un problème de production : soit on essaye de copier les américains, mais sans le talent, soit on laisse carte libre pour tomber dans des films d'auteur qui peuvent être intéressants, ou pas : un film comme Atomik Circus ou Blueberry, ça sent pas la prod obsédée par le retour sur investissement. Récemment encore, un film comme Vinyan, que j'ai énormément aimé, était, malgré la grosse promo, un bide annoncé : un film d'Emmanuelle Beart dans la boue filmé façon Lodge Kerrigan, je sais pas qui ça pouvait intéresser, à part les 15 000 personnes qui vont voir le film.
Un film comme Martyr est un peu entre les deux : d'un côté un sujet qui marche bien (les gens qui se font torturer) mais de l'autre un traitement à la française (pas de fun, que du premier degré : tu aimes la souffrance ?) qui peut rebuter.
3 - Il y a aussi un problème d'échelle : difficile de comparer la production française au reste du monde. Oui les américains ont Sam Raimi, George Romero, Carpenter ou Rob Zombie. Mais ils ont aussi Gregory Dark, Patrick Lussier, et autres réalisateurs de Prom Night. Pareil pour les japonais qui n'ont pas qu'Hideo Nakata. Bon, la contre théorie vient des espagnols qui lattent tout, mais c'est l'exception qui confirme la règle.


Enfin, je crois qu'il y a aussi un truc très français de dire que ce qu'on fait c'est de la merde, juste parce que c'est pas mieux que ce que font les autres : premièrement les réalisateurs français s'exportent, et même un film grotesque comme Taken fait un bon premier week-end aux etats-unis, deuxièmement parce qu'Aja, Gans, et peut-être Laugier si on le laisse se développer, c'est pas si mal.

En conclusion je dirais : d'accord, on est pas les meilleurs pour faire les films d'action, d'accord banlieue 13 ultimatum, c'est pas joyeux joyeux, mais y a d'autres genres dans lesquels on est bien quand même. Et puis, de toute façon, du moment qu'un film est bon, qu'importe d'où il vient.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 07 Fév 2009 16:27 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Oct 2003 15:07
Messages: 10711
Localisation: Dans une bulle de confinement psychédélique
Enfin bon, y'a quand même de vrais succès français à l'étranger. Quand on se galère au Japon à trouver des DVD intéressants à pas trop cher, on finit tout de même par tomber là-dessus...

Image

_________________
Image

"On était si pauvres, que quand un cambrioleur s'est introduit chez nous, on l'a dévalisé."

"T'as vu, les œufs sont cuits à l'envers..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 08 Fév 2009 13:58 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Août 2004 20:49
Messages: 3256
Localisation: En train d'organiser une réception qui aura du succès
En même temps, au pays de Cutey Honey, ils ont dû apprécier le réalisme austère de Julie Lescaud et sa reconstitution minutieuse de la vie d'un commissariat parisien.
Je ne vois pas d'autre explication.

_________________
c tro Fréé détr 1 vempir ! on é tro bo é en plus on peut étre Himmortel tte ça vi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 03 Fév 2010 9:06 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Jan 2010 20:48
Messages: 60
Je vais peut être me faire traiter d'homophobe ... mais moi ce qui me gonfle dans les productions horrifique française, c'est que souvent, il y a toujours une scène, un couple ou un sous entendu lesbien, je cite :

-Promenons nous dans les bois (la scène dans la chambre)
-Haute Tension (perso je déteste ce film, pourtant je suis fan de film d'horreur)
-Martyrs
et j'en passe, mais bon vous allez me dire, mais là tu n'en cite que 3 mon gars, je sais, mais j'en ai pas d'autre qui me viennent à l'esprit, mais je trouve quand dans ces films, le propos lesbien (je n'ai rien contre hein !) est souvent là pour faire style auteurisant ou voyeur (dans le cas Promenons nous dans les bois), et que ça fait en rien avancer l'histoire et que ça fait la rendre encore plus lourd. Enfin voilà :-D


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 284 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 ... 15  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Google [Bot], Majestic-12 [Bot] et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr