Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 12 Juil 2020 21:12

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 103 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Fight Club - David Fincher (1999)
MessagePublié: 16 Oct 2007 12:47 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Août 2004 7:10
Messages: 568
Localisation: non loin de l'île aux 30 cercueils
Citer:
Le narrateur, sans identité précise, vit seul, travaille seul, dort seul, mange seul ses plateaux-repas pour une personne comme beaucoup d'autres personnes seules qui connaissent la misère humaine, morale et sexuelle. C'est pourquoi il va devenir membre du Fight club, un lieu clandestin ou il va pouvoir retrouver sa virilité, l'échange et la communication. Ce club est dirigé par Tyler Durden, une sorte d'anarchiste entre gourou et philosophe qui prêche l'amour de son prochain.


Image

Image

Image

Image

Image

Image

_________________
Image
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 13:02 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Sep 2007 13:08
Messages: 72
Localisation: Lyon
J'aime toujours autant ce film. Jouissif, délirant et le soins apporté à l'image est incroyable.
C'est marrant comme après le 11 septembre ce film n'est plus jamais passé à la TV.

J'ai une théorie tordue à ce propos... Fight Club, Calvin & Hobbs même combat. Mais j'ai jamais réussit à convaincre personne...

_________________
Kalimaaaa.... Kalima choptideh'!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 13:23 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2007 14:39
Messages: 1737
Localisation: Derrière toi, un couteau nanar en plastique à la main...
Mon film culte. Généralement on aime ou on déteste, mais très peu de gens y restent indifférents.
A noter qu'à l'arrière du DVD, on appalele le narrateur Jack, ce qui est une ânerie. (on ne connaît pas son nom, comme dans le bouquin)

Si vous n'avez jamais lu le livre, viendez-y, il est encore plus fort que le film et il y a quelques différences. A condition que vous supportiez la traduction française, qui est...étrange. Je suis persuadé que le traducteur a fait du mot-à-mot à partir de la version américaine, ce qui nous donne des expression bancales ou qui ne veulent rien dire en français, et qui sonnent beaucoup mieux quand on les traduit en anglais. Ca a quand même l'avantage de ne pas dénaturer le style original du livre, assez déroutant.

_________________
Sbel a écrit:
le Mengeance est un film qui se voit froid (moi je l'ai vu cuit, parce que j'avais un peu bu)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 15:07 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 18:26
Messages: 639
Localisation: Transylvanie
Fargo a écrit:
C'est marrant comme après le 11 septembre ce film n'est plus jamais passé à la TV.
Je crois que le 11 septembre n'y est pour rien à ce sujet : ce film a été un échec commercial, en plus il se permet de critiquer Hollywood, l'entreprise et d'autres choses considérées comme intouchables par les diffuseurs / distributeurs. On le met donc tranquillement dans un carton où il prend la poussière et on nous envoie une bonne louche de Navarro - Loft Story - La grande vadrouille, c'est plus rentable et moins risqué.

_________________
Votre soeur est un loup garou !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 15:16 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Juil 2006 14:51
Messages: 2812
Localisation: Dans une jungle romaine en train de mettre le paquet
Stirba a écrit:
Fargo a écrit:
C'est marrant comme après le 11 septembre ce film n'est plus jamais passé à la TV.
Je crois que le 11 septembre n'y est pour rien à ce sujet : ce film a été un échec commercial, en plus il se permet de critiquer Hollywood, l'entreprise et d'autres choses considérées comme intouchables par les diffuseurs / distributeurs. On le met donc tranquillement dans un carton où il prend la poussière et on nous envoie une bonne louche de Navarro - Loft Story - La grande vadrouille, c'est plus rentable et moins risqué.


Mouais il est passé il ya quelques mois sur France 2 et est regulièrement rediffusé.

C'est son interdiction au moins de 16 ans qui le cantonne à la fin de soirée ce qui le rend plus discret c'est tout.

_________________
Image

IT'S AN INKY DINKY DOO DAAA MOOORNIIING !!!

Mon super twitter

TWO SLICES OF BREAD WITH ANYTHING BETWEEN = SANDWICH!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 16:03 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 10 Juil 2006 19:14
Messages: 476
Localisation: Lugdunum
Greyhunter a écrit:
Mon film culte. Généralement on aime ou on déteste, mais très peu de gens y restent indifférents.


D'accord avec toi, moi j'ai détesté.


Pour être franc, la première demie-heure est monstrueuse (au bon sens du terme), en confère la fameuse scène IKea. Mais par la suite ça se gate. Plus faute au scénario qu'à la mise en scène de Fincher. Je vais vous épargner le coup de théâtre de bidon et les quelques incohérences. Ce qui est énervant, c'est la morale nihiliste abjecte qui nous est servie. Totalement niaise et stupide. Et puis si on parle des acteurs, Edward Norton a beau être formidable (comme toujours), c'est assez soulant de voir Brad Pitt en cabotin jouant comme un pied.

_________________
http://www.spidart.com


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 16:06 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Juil 2006 14:51
Messages: 2812
Localisation: Dans une jungle romaine en train de mettre le paquet
gallo31 a écrit:
Ce qui est énervant, c'est la morale nihiliste abjecte qui nous est servie. Totalement niaise et stupide.


A mon sens ça doit être pris au second degré mais bon c'est un débat glissant et je ne m'y lancerai pas :wink:

_________________
Image

IT'S AN INKY DINKY DOO DAAA MOOORNIIING !!!

Mon super twitter

TWO SLICES OF BREAD WITH ANYTHING BETWEEN = SANDWICH!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 16:12 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 13 Jan 2007 9:42
Messages: 1347
Localisation: Parmi les hippies américains et auto-stoppeurs de toutes sortes
Brad Pitt jouer comme un pied dans ce film? :shock:

Bon, ça doit être une question de goût je suppose, pour ma part je trouve qu'il n'est jamais aussi bon que quand il en fait des tonnes. (dans Snatch par exemple)

Pour en revenir au sujet, je trouve ce film GRAND à tous point de vue: acteurs, réalisation, scénario...
Je le vois, revois et rerevois sans problème.

_________________
mon frère, devant Eaux Sauvages a écrit:
Mais c'est pas le docteur qui voyait dans le futur???


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 16:38 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Jan 2005 18:22
Messages: 250
Localisation: Sur le carreau de la salle de montage de Cine Excel!
Ozymandias a écrit:
gallo31 a écrit:
Ce qui est énervant, c'est la morale nihiliste abjecte qui nous est servie. Totalement niaise et stupide.


A mon sens ça doit être pris au second degré mais bon c'est un débat glissant et je ne m'y lancerai pas :wink:


Pourtant c'est tout là l'interêt du film, chaque fois que je le revois j'en ai une vision différente, la premiere fois je l'ai plutot pris au premier degré puis en le revoyant toujours au premier degré j'ai trouvé que ça ressemblait à une belle coquille vide. Enfin en le rerevoyant je l'ai pris pour une comédie noire à voir au second degré, parce que Tyler et sa bande c'est quand même une belle bande de charlots et qu'ils sont au moins aussi ridicules que ce qu'ils dénoncent!

En le voyant comme ça c'est un excellent film, pourtant le seconde degré est moins flagrant que dans un film comme Starship Troopers par exemple, c'est peut etre aussi ce qui fait sa force...

_________________
"Larry, Robert, Rose, Tous les recherchés d'Interpol sont dans cette cassette t'entends?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 16:52 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Juil 2006 14:51
Messages: 2812
Localisation: Dans une jungle romaine en train de mettre le paquet
JollyRoger a écrit:
Ozymandias a écrit:
gallo31 a écrit:
Ce qui est énervant, c'est la morale nihiliste abjecte qui nous est servie. Totalement niaise et stupide.


A mon sens ça doit être pris au second degré mais bon c'est un débat glissant et je ne m'y lancerai pas :wink:


Pourtant c'est tout là l'interêt du film, chaque fois que je le revois j'en ai une vision différente, la premiere fois je l'ai plutot pris au premier degré puis en le revoyant toujours au premier degré j'ai trouvé que ça ressemblait à une belle coquille vide. Enfin en le rerevoyant je l'ai pris pour une comédie noire à voir au second degré, parce que Tyler et sa bande c'est quand même une belle bande de charlots et qu'ils sont au moins aussi ridicules que ce qu'ils dénoncent!

En le voyant comme ça c'est un excellent film, pourtant le seconde degré est moins flagrant que dans un film comme Starship Troopers par exemple, c'est peut etre aussi ce qui fait sa force...


Je plussoie à l'infini :wink:

_________________
Image

IT'S AN INKY DINKY DOO DAAA MOOORNIIING !!!

Mon super twitter

TWO SLICES OF BREAD WITH ANYTHING BETWEEN = SANDWICH!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 17:05 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable

Inscrit le: 19 Oct 2003 23:26
Messages: 671
Localisation: Panam, un peu partout....
Le film qui rend dingue, à chaque fois qu'on en parle quelque part ça se termine en carnage générale. Bon perso j'ai détesté, je trouve ça inepte, creux avec une conclusion qui me fait penser à de la révolte adolescente dans son pire et je ne parle pas de ce que je pense de l'idée de se foutre sur la gueule pour se sentir vivre.... :roll: Bref vu deux fois, m'a toujours autant gonflé à chaque vision.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 17:34 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2007 14:39
Messages: 1737
Localisation: Derrière toi, un couteau nanar en plastique à la main...
Il ne faut surtout pas croire que l'auteur est du côté du Fight Club. En fait, l'histoire vise à montrer que si la société de consommation est une mauvaise chose, la réponse violente l'est tout autant. Tyler passe son temps à proclamer que les membres du Fight Club sont libres, mais ils passent leur temps à lui obéir comme des moutons. (le livre utilise le terme "space monkeys", ces singes envoyés dans l'espace et entraînés à une seule tâche, comme appuyer sur un bouton pour prouver qu'ils sont vivants)
le final du livre est d'ailleurs différent de celui du film, et est beaucoup plus sombre.
SPOILER
Citer:
L'immeuble n'explose pas, et le narrateur finit à l'asile. Il refuse d'en partir car à l'extérieur le Fight Club continue sans lui


Le truc génial pour moi dans ce film est que le Fight Club a l'air troooop cool, et dès qu'on réfléchit on se rend compte que c'est l'inverse. (histoire de prouver aux spectateurs qu'eux aussi peuvent être des moutons qui se font embrigader facilement?)

_________________
Sbel a écrit:
le Mengeance est un film qui se voit froid (moi je l'ai vu cuit, parce que j'avais un peu bu)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 19:35 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 05 Oct 2007 21:09
Messages: 1065
Je n'ai jamais vu ce film et pourtant il m'attire. Si j'arrive à le louer.

Citer:
Tyler passe son temps à proclamer que les membres du Fight Club sont libres, mais ils passent leur temps à lui obéir comme des moutons.


Une façon de dire qu'on est toujours le mouton de quelqu'un, quoique l'on fasse.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 22:58 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Avr 2004 8:30
Messages: 6135
Localisation: au fond de l'univers, à gauche
Stryker a écrit:
Je n'ai jamais vu ce film et pourtant il m'attire. Si j'arrive à le louer.

Citer:
Tyler passe son temps à proclamer que les membres du Fight Club sont libres, mais ils passent leur temps à lui obéir comme des moutons.


Une façon de dire qu'on est toujours le mouton de quelqu'un, quoique l'on fasse.


totalement d'accord avec ça, ce qui met ce film, selon moi, dans la même perspective que la vie de brian.

_________________
mon petit groupe musical : mondegreen


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 23:13 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Août 2004 20:49
Messages: 3256
Localisation: En train d'organiser une réception qui aura du succès
nanja monja a écrit:
Stryker a écrit:
Je n'ai jamais vu ce film et pourtant il m'attire. Si j'arrive à le louer.

Citer:
Tyler passe son temps à proclamer que les membres du Fight Club sont libres, mais ils passent leur temps à lui obéir comme des moutons.


Une façon de dire qu'on est toujours le mouton de quelqu'un, quoique l'on fasse.


totalement d'accord avec ça, ce qui met ce film, selon moi, dans la même perspective que la vie de brian.


Et que les sketches de Michael keul.

_________________
c tro Fréé détr 1 vempir ! on é tro bo é en plus on peut étre Himmortel tte ça vi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 23:18 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 13 Jan 2007 9:42
Messages: 1347
Localisation: Parmi les hippies américains et auto-stoppeurs de toutes sortes
Ambassadeur a écrit:
nanja monja a écrit:
Stryker a écrit:
Je n'ai jamais vu ce film et pourtant il m'attire. Si j'arrive à le louer.

Citer:
Tyler passe son temps à proclamer que les membres du Fight Club sont libres, mais ils passent leur temps à lui obéir comme des moutons.


Une façon de dire qu'on est toujours le mouton de quelqu'un, quoique l'on fasse.


totalement d'accord avec ça, ce qui met ce film, selon moi, dans la même perspective que la vie de brian.


Et que les sketches de Michael keul.
:lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

_________________
mon frère, devant Eaux Sauvages a écrit:
Mais c'est pas le docteur qui voyait dans le futur???


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 16 Oct 2007 23:20 
Hors-ligne
Max Thayer lui doit tout!
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 20:08
Messages: 6154
Localisation: New York. Année : 2037. Mission: Rétablir l'ordre.
j'aime bien la première partie mais je trouve que le film est gâché par son twist pourri au moment où il devient le plus intéressant et radical. Ensuite c'est assez bidon et ennuyeux. Un film victime de la mode du twist manipulateur en vigueur alors depuis "sixième sens" et qui fait vraiment gros bateau aujourd'hui. Si j'étais producteur, j'imposerais une heure de coupe. Il y a moyen de faire un excellent moyen métrage là-dedans qui pourrait être le meilleur film de David Fincher.
Esbrouffe et grosses ficelles pour moi, comme Seven, du reste.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 17 Oct 2007 7:23 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2007 14:39
Messages: 1737
Localisation: Derrière toi, un couteau nanar en plastique à la main...
Citer:
Un film victime de la mode du twist manipulateur en vigueur alors depuis "sixième sens" et qui fait vraiment gros bateau aujourd'hui.

C'est pas comme s'il était sorti avant le sixième sens...

_________________
Sbel a écrit:
le Mengeance est un film qui se voit froid (moi je l'ai vu cuit, parce que j'avais un peu bu)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 17 Oct 2007 9:28 
Hors-ligne
Génie du Mal
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Sep 2003 19:18
Messages: 3787
Localisation: dans un bar à tapas
Pareil que le Rôdeur et Gallo, mais en moins:
J'adore le début du film, et plus ça avance et moins j'aime. Jusqu'à un dernier tiers et un final carrément imbuvable pour moi.

Mais il y a des passages vraiment énormes je trouve.

Faudrait que je le revoie pour voir si ce coup-ci le second degré en question m'apparait plus clairement.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 17 Oct 2007 9:29 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Mars 2006 11:32
Messages: 165
Localisation: Sur la corde raide
Je fais partie de ceux qui ont bien aimé (et c'est un euphémisme). La première fois que je l'ai vu au cinéma, j'ai vraiment reçu un choc dans le bide. Ce film parle entre autres d'une société de consommation malade qui ne peut que s'effondrer d'elle-même, d'hommes réduits à des statistiques ou à leur salaire, bref, a un côté révolutionnaire assez exaltant - à chaud. Et à 18 ans, on a la révolte facile.

Ensuite, le côté plus ironique et désespéré a pris le dessus au fur et à mesure des visionnages. Si je savais m'exprimer à peu près correctement, j'en écrirais des tartines ! :-D

_________________
"Sordide humanité... Vous ne méritiez pas Giscard !"


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 103 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr