Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 12 Juil 2020 20:15

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 103 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Fight Club - David Fincher (1999)
MessagePublié: 25 Juil 2013 15:14 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 06 Mai 2006 17:21
Messages: 1331
Localisation: 120, Kraid's Hideout, Brinstar Dephts, Zebes
un comix avec un x c'est les publications hippies des années 60 (Crumb, Shelton, Kurtzmann) et ce qui s'en inspire. Si ce serait hypocrite de dire que ça n'a rien à voir avec le pr0n, le lien est indirect. Le X est juste une rébellion contre l'infâme orthographe capitaliste de papa le vétéran de la Deuxième guerre parce que merde sur le campus de Berkeley on sait ce que c'est la Liberté la vraie.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fight Club - David Fincher (1999)
MessagePublié: 22 Juin 2014 18:51 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Juil 2006 13:42
Messages: 462
Localisation: Près de Paris...
Toujours très bien!

L'une des grandes forces du film, c'est qu'il permet un paquet d'interprétations et que chacun peut y voir et y prendre ce qu'il veut.

Ce que je retiens de cette nouvelle vision, c'est l'antipathie qu'inspire le personnage d'Edward BORTON: ok, il a peut-être une vie qui est vide de sens, mais il n'est pas non plus le gars le plus malheureux au monde, faut pas déconner. Son boulot est stressant, chiant, annihilant, mais il bosse pas non plus au fond d'un mine ou en 3*8 à la chaine!
Je ne pense pas que le fond de l'histoire soit réellement une critique sur la société de consommation, mais plus sur la fascination/répulsion pour la violence qu'éprouve chacun et la facilité de se faire embrigader. Fight Club, c'est l'histoire de gars (les Space Monkeys) qui idolâtrent un beau parleur (Tyler DURDEN): on le suit parce qu'il parle bien, qu'il a quelques formules chocs qui impressionnent mais qui, au fond, ne veulent rien dire ("C'est pas toi qui possède les choses, c'est les choses qui te possèdent!"). Surtout qu'ils sont totalement volontaires et responsables dans ce qu'ils font, rien ne les oblige à se soumettre à ce petit chefaillon, ils vivent pas dans une dictature!

_________________
"Quand un gars court après une femme la queue à l'air et un couteau de boucher à la main, c'est drôle, j'ai peine à croire qu'il quête pour la Croix-Rouge."

Dirty Harry


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fight Club - David Fincher (1999)
MessagePublié: 13 Oct 2014 21:55 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2012 23:19
Messages: 1825
Pour moi, c'est l'exemple typique du film desservi par sa BA. En effet, je me souvient très bien qu'à l'époque, celle-ci laissait entrevoir un bête film gratuitement ultra-violent et bourrin, assez malsain aussi.

Et bien sûr, en le voyant, j'ai eu un tout autre jugement. "Fight club" demeure un film très profond, sans doute le plus fouillé de David Fincher et pourtant les autres n'ont pas à rougir en la matière. Un scénario malin et servi par un sens du suspens haletant, qui laisse différentes interprétations possibles: critique de la société de consommation matérialiste et ne laissant pas de place aux valeurs ou au dépassement, danger et banalisation de l'embrigadement dans n'importe quel groupuscule, défiance envers les institutions, complexité des rapports humains, il y a un peu de tout. L'histoire permet de suivre progressivement la transformation du héro, passant de statut de citoyen tranquille pleinement intégré à la société à celui de marginal anarcho-libertarien et ultraviolent, avec un twist final parmi les plus impressionnants et les mieux amenés du cinéma. Il ne faudrait pas oublier la mise en scène, toujours aussi impressionnante et raffinée, recelant des trésors d'imagination et un casting impeccable. D'ailleurs, je l'admets et même si ça me fait mal d'en dire du bien, mais DANS CE FILM, BRAD PITT JOUE BIEN, et c'est bien le seul film voila, ça c'est dit.

Bref, un très bon souvenir.

_________________
Tu aimes les omelettes, je te casse les œufs!

Pour qui sonne la glace, celui-là, je l'ai refroidi!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 103 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr