Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 24 Jan 2021 23:28

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Orange Mécanique- Stanley Kubrick - 1971
MessagePublié: 23 Juin 2008 12:23 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Déc 2007 15:33
Messages: 2172
Localisation: au Bayou du Diable
Image
Passé sur canal au moment de leur nuit du film culte(Rocky Horror Picture Show, Easy Rider et Orange Mécanique !!), film qui m'avait scotché. Dire qu'il date de 1971 m'avait coupé le squeele !!
Une adaptation dantesque du roman d'Anthony Burgess qui ne l'est pas moins, une BO atomique, Malcom McDowell dans son plus grand rôle...
Image
un film toujours aussi hallucinant.
Kubrick is GOD :worship: :worship: :worship:
Image
Un p'tit Moloko Plus ?

_________________
Image

ImagePSN Gamercards


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Juin 2008 12:39 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Juin 2005 19:51
Messages: 564
Localisation: Dans ton squeele (au fond, à gauche)
La bande-son est ébouriffante. Et le film est respectueux du livre, tout en en étant extrêmement différent (en même temps, des réflexions philosophiques sans trop d'action à la première personne, c'est inadaptable en l'état).
Un chef d'oeuvre, c'est sûr !

:worship: :worship: :worship: :worship: :worship:

_________________
"Le soleil se lève,
et puis il se couche,
Toujours pareil,
Et moi c'est pareil,
Donne-moi tes lèvres,
donne-moi ta bouche,
La nuit et le jour,
C'est ça l'amour."
Le Graphique de Boscop


ANDOUILLE DE FLANDERS !!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Juin 2008 12:45 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Nov 2007 16:33
Messages: 250
Localisation: Entre une perruque et un postiche.
C'est surtout la fin qui diffère du bouquin mais Kubrick l'a bien tournée et on y trouve son compte. Dans le livre, Alex passe par une vraie redemption personnelle et non uniquement un lavage de cerveau, même si le gène de l'ultra-violence coulera toujours dans ses veines.

Mais bon, le film est quand même respecteux en sous-entendant qu'un pervers narcissique est définitivement inguérissable. Après, le rôle de la société dans ce résultat est le point de vue personnel de l'auteur et je n'y adhère pas trop, ainsi que le pessimiste sur l'humanité (mais vu l'expérience personnelle de l'auteur, c'est difficile de le juger).

Même si l'Orange Mécanique se déroule dans un monde fictif dont la société anglaise de l'époque a des points communs, le tout y est exagéré dans le meilleur goût.

Néanmoins, c'est un classique que j'adore toujours regarder quand il repasse à la TV (j'ai du le découvrir lors de sa réedition en DVD fin des années 90) et la claque est toujours énorme. Ce que je trouve assez fort, c'est passé du comique au dramatique, de la psychologie à la folie, on rebondit sans cesse avec cet Alex admirablement joué et dirigé.

Bref, une oeuvre indémodable.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Juin 2008 15:49 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Oct 2006 19:47
Messages: 615
Localisation: Dans un costume de gorille
J'ai adoré l'idée du tortionnaire qui devient victime tout en restant un prédateur (la "conversion d'Alex à la religion" :shock: ), des politiques utilisant à leur propres fins le monstre qu'ils ont créé.... je n'étais pas vieux quand je l'ai vu (16 ans) et je me souviens avoir pris une baffe cinématographique comme je n'en prends pas souvent.

P.S.: Dites-moi, c'est pas dans ce film là qu'il y a un personnage qui s'appelle "Georgie Boy"?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Juin 2008 15:59 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Juin 2005 19:51
Messages: 564
Localisation: Dans ton squeele (au fond, à gauche)
Antohn a écrit:
P.S.: Dites-moi, c'est pas dans ce film là qu'il y a un personnage qui s'appelle "Georgie Boy"?


Si !

_________________
"Le soleil se lève,
et puis il se couche,
Toujours pareil,
Et moi c'est pareil,
Donne-moi tes lèvres,
donne-moi ta bouche,
La nuit et le jour,
C'est ça l'amour."
Le Graphique de Boscop


ANDOUILLE DE FLANDERS !!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Juin 2008 16:07 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Juil 2005 10:55
Messages: 1637
Localisation: Secteur 326, zone 2, porte 4.
Ultime. Le langage artificiel créé pour le film est extrêmement bien conçu, la bande son est énorme (tain la scène de sesque à trois en accéléré ! ), c'est violent, encore plus pervers que violent, fort, provocateur (je sais pas si la moitié des scènes passeraient dans un film aujourd'hui), graphiquement magnifique (le bar à lait, les appartements en général), pas moraliste....


Bref, stultime.

_________________
Stuart me up !

"-Pas celui-là, abruti ! C'est une maison, pas un jeton !
- La couleur est pareille.
- Qu'est-ce-que cette petite maison fabrique sur la Compagnie d'Electricité ?
- C'est une centrale."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Juin 2008 18:33 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Mars 2008 21:48
Messages: 83
Localisation: Hopital Miskatonic
C'est bizzare j'avais plus apprécié le film quand j'avais 14 ans, maintenant il me fait plutôt marrer (c'est vrai que sous certains aspects il a assez mal vieilli). Mais reste la satire politique et l'amoralité qui conclut le film.
Orange Mecanique un bon livre et un bon film d'anticipation, tellement bon qu'aujourd'hui Orange Mecanique se repète tous les soirs dans les grandes villes et banlieues française :P
Anthony Burgess un visionnaire ?

PS : Procurez vous ses autres livres comme son "1984-85", ce mec c'est Nostradamus en plus précis :D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Juin 2008 18:44 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2007 14:39
Messages: 1737
Localisation: Derrière toi, un couteau nanar en plastique à la main...
Un putain de chef d'œuvre!


Mais je ne suis pas tout à fait sûr d'avoir bien saisi la dernière image du film. (l'espèce de vision)

_________________
Sbel a écrit:
le Mengeance est un film qui se voit froid (moi je l'ai vu cuit, parce que j'avais un peu bu)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Juin 2008 19:11 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Mars 2008 21:48
Messages: 83
Localisation: Hopital Miskatonic
Greyhunter a écrit:
Un putain de chef d'œuvre!


Mais je ne suis pas tout à fait sûr d'avoir bien saisi la dernière image du film. (l'espèce de vision)



C'est simple, le programme Ludovico lui avait enlevé toute possibilité d'avoir ou de penser à des activités de violence et/ou sexuelles et aussi par accident d'écouter la 9ème symphonie de Beethoven ( un conditionnement quoi ...), donc à la fin du film on le voit s'éclater avec une nana dans la neige, Beethoven à fond et des gens qui applaudissent ... signe que le conditionnement a raté et que l'on ne peut rien contre la nature profonde d'un être.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Juin 2008 19:47 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Août 2007 17:49
Messages: 127
Du GRAND ciné. TOut a été dit, une bande son envoutante, une mise en scène sans faille, une reflexion d'une rare finesse et d'une rare intelligence, servie par un ton décalé, un univers à part qui rend justement cette reflexion plus supportable et plus accessible, car le même type de reflexion situé dans notre vraie réalité aurait sans doute été indigeste. Comme vous disiez, assez proche du livre, mais en sachant s'en écarter à bon escient. Un claque quand j'ai découvert ce film à sa sortie VHS (je devais avoir 14 ans!), et rien que d'en parler, je me le rematerai bien une enième fois!

_________________
Superflo, toujours là quand il faut!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Juin 2008 21:15 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Août 2004 20:49
Messages: 3256
Localisation: En train d'organiser une réception qui aura du succès
Le thème musical du film, de Walter Carlos, signe d'emblée un film stupéfiant.
Incomparable.

_________________
c tro Fréé détr 1 vempir ! on é tro bo é en plus on peut étre Himmortel tte ça vi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Juin 2008 21:46 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 17 Juin 2006 18:35
Messages: 1276
Localisation: Österreich, l'empire des Schnitzels, des Strudels, de la bière, du Sauerkraut et de Mozart.
Pour moi, le meilleur Kubrick.

(Ce film est si grand que je lui pardonne le verre de "Médoc" couleur grenadine. :D)

_________________
Image
LINUX FOREVER!

MANISSA.WEEBLY


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 23 Juin 2008 22:38 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Août 2004 20:49
Messages: 3256
Localisation: En train d'organiser une réception qui aura du succès
Je préfère Barry Lyndon, mais je chipote.

_________________
c tro Fréé détr 1 vempir ! on é tro bo é en plus on peut étre Himmortel tte ça vi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 24 Juin 2008 9:38 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Nov 2007 16:33
Messages: 250
Localisation: Entre une perruque et un postiche.
Decapitron a écrit:
(c'est vrai que sous certains aspects il a assez mal vieilli).

Je ne le dirais pas comme ça mais c'est pas faux. Un des aspects flagrants du cinéma de Kubrick est qu'il s'imprégne totalement de son époque. Il y a un perfectionnenment maladif du mobilier, des vetements mais aussi dans les papiers peins, les moquettes, les tapis...

Donc, il est vrai que la plupart de ses oeuvres sont "graphiquement" fixées dans le temps et peuvent donner un effet vieillissant mais le contenu visionnaire lui est souvent présent. C'est peut-être ce paradoxe qui font de ses films ce qu'ils sont.


Dernière édition par Fletch le 27 Juin 2008 21:12, édité 1 fois au total.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 24 Juin 2008 14:30 
Hors-ligne
Maîtres es Nanar
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Avr 2004 17:03
Messages: 1067
Localisation: Dublin
Il est sorti en Irlande en Mars 2000 apres des annees d'interdiction. Je l'ai donc vu pour la premiere fois au cine deux jours de suite.

_________________
Slan & Slainte! Connistes, l'avenir vous appartient!
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 29 Juin 2008 8:31 
Hors-ligne
Nanardeur en progrès
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 21 Nov 2007 16:07
Messages: 386
Localisation: dans un sanctuaire, sur les hauteurs de Sparte
Vu (plusieurs fois), lu (version française puis anglaise) et acheté la BO dont j'ai abusé sans modération. Orange Mécanique, c'est toute une partie de mon adolescence.

Decapitron a écrit:
(c'est vrai que sous certains aspects il a assez mal vieilli)


Moi non plus, je ne le dirais pas comme ça. On peut faire le reproche à des films comme Tron, Dune ou Starfighter qu'ils vieillissent, mais c'est moins simple pour Orange.
Je pense que c'était le but de Kubrick de noyer le spectateur de décors et musiques kitsch pseudo-futuristes (un peu l'anti-2001, qui reste peut-être le must pour le cinéma sobre et esthétique) pour accroître le côté indigeste de la chose et offrir à ce film une vraie identité. Sur le fond, je pense que ce film ne vieillit pas, d'ailleurs je suis surpris par tous ces djeuns qui continuent à le vénérer.

Oeuvre immortelle :worship01:

_________________
"Success is a state of mind." (Tommy Wiseau)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 29 Juin 2008 9:29 
Hors-ligne
Nanar un jour, nanar toujours
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Août 2004 20:49
Messages: 3256
Localisation: En train d'organiser une réception qui aura du succès
Il vieillit sur 2 points :
-le look futuriste années 60;
-l'"hyper-violence" du film, qui ne surprend plus aujourd'hui d'autres ayant fait largement pire en la matière.

_________________
c tro Fréé détr 1 vempir ! on é tro bo é en plus on peut étre Himmortel tte ça vi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 29 Juin 2008 22:01 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 29 Juil 2005 10:55
Messages: 1637
Localisation: Secteur 326, zone 2, porte 4.
Ambassadeur a écrit:
Il vieillit sur 2 points :
-le look futuriste années 60;
-l'"hyper-violence" du film, qui ne surprend plus aujourd'hui d'autres ayant fait largement pire en la matière.


Pas du tout eu ce sentiment là... les looks me plaisent énormément de par leur côté futuriste-mais-pas-trop (bon ok, pas tellement ceux du gang principal mais putain, si le gang des violeurs dans le théatre délabré me choppe, je me fais héroïne elvifrance tellement ils ont des touches de malades). Surtout, le maquillage au rimmel est l'idée du siècle : un petit rien qui devient un gimmick immortel.

Quand à l'hyper violence, elle ne surprend pas par son côté gore (parce que c'est pas gore en fait) . Je reconnais qu'une nudité totale de face ou une partie à trois, ce n'est plus osé. Mais côté gratuité et cynisme odieux, je doute que l'on aît fait beaucoup mieux depuis. Pour aller chercher plus "violent" psychologiquement qu'une bastonnade de SDF totalement gratuite ou un rapport sexuel mécanique à l'extrème, faut quand même le vouloir.
Je demande aussi à voir un film récent qui soit aussi peu gore et aussi violent. Désolée, mais pour moi Saw (et toutes ses suites) est bien plus gentil, bien plus humain malgré l'hémoglobine déversée.

_________________
Stuart me up !

"-Pas celui-là, abruti ! C'est une maison, pas un jeton !
- La couleur est pareille.
- Qu'est-ce-que cette petite maison fabrique sur la Compagnie d'Electricité ?
- C'est une centrale."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Juin 2008 0:07 
Hors-ligne
Agrégé en nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Mai 2006 17:01
Messages: 1472
Clockwork Orange est un des meilleurs films de tous les temps, Kubrick est dieu, et vos messages le prouvent.
Je vous aime.

_________________
Image
Real men use hairspray


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 30 Juin 2008 0:09 
Hors-ligne
Nanardeur fou ?
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Déc 2006 21:56
Messages: 2317
Localisation: Derrière une moustache (et aussi Lyonnais par intérim).
Plus un et ça me rappelle que j'ai le bouquin depuis longtemps et qu'il faudrait que je me bouge pour le lire.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr