Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 08 Juil 2020 1:51

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 69 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Mars 2010 12:05 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 18 Sep 2006 18:11
Messages: 66
KaosFactor a écrit:
Greyhunter a écrit:
En même temps c'est l'avis de BHL qui est capable de voir des nazis, des révisionnistes, et des charniers jusque dans Bambi quand il est en forme... :roll:


Après tout, Nanarland n'est-il pas un site où se terrent les plus immondes fachos ?

Honnêtement, echobelly, prendre un article de BHL comme point de vue objectif pour décider de voir ou non un film, c'est du suicide intellectuel.


Pas faux. J'ai lu le texte de BHL et franchement je ne comprend pas son argument. Je trouve que l'évocation des camps d'extermination dans Shutter Island a toute sa place. C'est historiquement logique et artistiquement réussi. Scorsese évoque le post-trauma dans son film et pourquoi lui interdire de le faire en image.

Pour moi, BHL fleurte avec le point de Godwin dangereusement faute d'avoir quelque chose à dire sur une oeuvre d'un des plus grand cinéaste vivant. (SPOIL) Mais l'a-t-il vue cette oeuvre qui, rappelons le quand même, parle un peu de psychiatrie et des mouvements de va et vient du patient paranoïaque au cours de sa cure (et là je dois dire que c'est non seulement bien fait mais génialement intégré à l'ensemble du scénario). Pour surfer sur l'actualité artistique internationale, il agit un peu comme un troll, en somme.

Enfin: la référence à Guantanamo ne m'a pas non plus éffleuré. Quel rapport ? Ah oui: c'est aussi une île tenue par des américains... Super déduction digne de Scotland Yard !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Mars 2010 12:07 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
D'interpôle, plutôt... :wink:

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Mars 2010 9:10 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 13 Mars 2009 14:25
Messages: 625
Localisation: Actuellement, dans une roulotte de la Caravane de l'Etrange...
brunet a écrit:
KaosFactor a écrit:
Greyhunter a écrit:
En même temps c'est l'avis de BHL qui est capable de voir des nazis, des révisionnistes, et des charniers jusque dans Bambi quand il est en forme... :roll:


Après tout, Nanarland n'est-il pas un site où se terrent les plus immondes fachos ?

Honnêtement, echobelly, prendre un article de BHL comme point de vue objectif pour décider de voir ou non un film, c'est du suicide intellectuel.


Pas faux. J'ai lu le texte de BHL et franchement je ne comprend pas son argument. Je trouve que l'évocation des camps d'extermination dans Shutter Island a toute sa place. C'est historiquement logique et artistiquement réussi. Scorsese évoque le post-trauma dans son film et pourquoi lui interdire de le faire en image.

Pour moi, BHL fleurte avec le point de Godwin dangereusement faute d'avoir quelque chose à dire sur une oeuvre d'un des plus grand cinéaste vivant. (SPOIL) Mais l'a-t-il vue cette oeuvre qui, rappelons le quand même, parle un peu de psychiatrie et des mouvements de va et vient du patient paranoïaque au cours de sa cure (et là je dois dire que c'est non seulement bien fait mais génialement intégré à l'ensemble du scénario). Pour surfer sur l'actualité artistique internationale, il agit un peu comme un troll, en somme.

Enfin: la référence à Guantanamo ne m'a pas non plus éffleuré. Quel rapport ? Ah oui: c'est aussi une île tenue par des américains... Super déduction digne de Scotland Yard !


En fait, c'est : que ne ferait pas BHL pour faire parler de lui. Et cela ne m'étonnerait même pas qu'il n'a même pas vu le film. Après tout, sa spécialité c'est de parler de chose qu'il n'a jamais vu. Bref, c'est pitoyable. Passons...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 26 Mars 2010 17:05 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 04 Fév 2010 14:22
Messages: 33
Localisation: Grenoble, Capital of the Free World !
En passant:

J'ai sur-kiffé ma race puissance watt-mille devant shutter ! :rock:

_________________
"Si je travaille pour Vizzini, c'est pour payer les factures. Ça rapporte pas grand chose, la vengeance." - Inigo Montoya

Grenoble interdit


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 08 Avr 2010 22:50 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Pareil, vu cet aprèm et j'ai vraiment surkiffé.

C'est pour moi un des meilleurs films sur la folie et son fonctionnement. Bien sûr on pourrait croire que c'est tout simplement l'histoire d'un fou... (non, il repeint pas son plafond) comme nous l'explique Ben Kingsley à la fin. Le coup des anagrammes est suffisamment clair.

MAIS il y a la scène avec la psychiatre dans la grotte, trop pointu et clair pour que ça ne soit qu'une hallucination de DiCaprio.

Et cette fin, CETTE FIN ! ! !

On pourrait croire que DiCaprio a rechuté et qu'il doit être lobotomisé mais si on s'arrête sur la dernière phrase qu'il dit à Mark Ruffalo, on peut comprendre qu'il s'agit d'un suicide, DiCaprio ayant compris qu'il est fou aux yeux du monde et qu'il ne pourra plus jamais sortir, la preuve ayant été faite tout au long du film que toute évasion est impossible.
Et puis ce plan final sur le phare, laissant planer le doute...


Sinon, toute la séquence Mahler est un magistral moment de mise en scène et de montage.

Et, dans le premier flash-back avec sa femme (tiens, il ne vit pas au bord de l'eau finalement, bizarre, bizarre...) j'ai adoré le faux raccord sur la bouteille de whisky comme moyen de comprendre qu'il hallucine.

Le faux raccord volontaire chez Scorsese (After Hours, Les Infiltrés), CA, c'est un sujet de master de cinéma.

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 08 Avr 2010 22:58 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2007 14:39
Messages: 1737
Localisation: Derrière toi, un couteau nanar en plastique à la main...
D'après ce qu'une psy m'a dit,
Citer:
les rats qui grouillent avant la scène de la grotte lui ont tout de suite fait comprendre qu'il était fou (je n'ai plus le terme précis en tête mais c'est typique d'après elle)


Quand à la fin,
Citer:
je penserais plutôt qu'il n'est plus fou mais qu'il l'a vraiment été, et qu'il préfère se faire lobotomiser pour oublier ce qu'il a fait en feignant de retomber dans son délire.



Il y avait quoi comme faux raccord dans les infiltrés?

_________________
Sbel a écrit:
le Mengeance est un film qui se voit froid (moi je l'ai vu cuit, parce que j'avais un peu bu)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 08 Avr 2010 23:10 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Pas vraiment un faux raccord, disons que la règle des 180° n'est pas respectée.

C'est utilisé pour faire un changement de point de vue dans l'histoire : lors de la première rencontre entre DICaprio et Nicholson, on entre dans le bar du point de vue de DiCaprio. D'ailleurs on ne voit Nicholson arriver qu'au détour d'un plan, il n'a pas droit à un insert sur son entrée dans la pièce.
Puis on emmène DiCaprio dans l'arrière salle où on lui pète son plâtre. Grand moment de douleur pour le personnage, filmé de face, et pour le spectateur. D'un coup, plan sur Nicholson, de trois-quart. D'un coup, on est passé de son point de vue à lui, la douleur de l'autre personnage est oublié car lui, n'en a rien à foutre. Et c'est Nicholson qu'on suit dans sa sortie du bar.

Sinon ton interprétation du film est intéressante. Mais de mon point de vue le coup des rats est utilisé pour conforter le spectateur dans l'idée que DiCaprio est fou. C'est un peu trop gros comme ficelle comparé au reste du film.
De plus, s'il va vraiment se faire lobotomiser à la fin, le plan du phare peut laisser croire que c'est là qu'il va se faire lobotomiser, ce qui confirme ses soupçons.
de la même façon, un des facteurs décisifs dans le diagnostic de la folie est le fait que le phare est vide (les cadrages mettant en avant l'étroitesse des salles, qui rendrait ardue toute opération chirurgicale) mais comme Kingsley est déjà là à attendre DiCaprio, ils ont aussi bien pu tout déménager.


Enfin loin de moi l'idée de lancer un débat à la "MOI j'ai raison et toi t'es qu'un con" :wink: :wink: :wink: mais à mon avis, une des forces du film, qui pourrait passer pour une faiblesse chez un metteur en scène moins expérimenté, c'est qu'aucun point de vue sur l'histoire du film n'est totalement satisfaisant.


Autre truc sympa pour le film : il est près de faire 3 millions d'entrées en France et a engrangé plus de 120 millions de dollars de recette US. Perso, ça me fait toujours plaisir de voir un grand réalisateur en haut des Charts. 8)

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 16 Avr 2010 23:30 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1576
Localisation: Rats - Notte di terrore
deathtripper21 a écrit:
j'ai adoré le faux raccord sur la bouteille de whisky comme moyen de comprendre qu'il hallucine.


C'était quoi exactement le faux-raccord ?

Sinon, je trouve décevant que Scorsese se mette à des sujets sensibles actuels. La prison supra-dure tenu par des américains, ça vous rappelle rien ? GUANTANAMO bien sur!!! Sans compter le parallèle avec...

Bon j'arrête les conneries, j'ai trouvé la scène d'explication un peu lourde et trop explicative justement. Et puis j'adore les ambiances lugubres et stressantes nocturnes, au début du film j'étais servi, mais à la fin pas du tout. Du coup, j'ai trouvé cette fin moins efficace.
mais sinon, c'est super bon :worship: :worship: :worship: le second meilleur film de l'année pour l'instant.
Ted Levine est Puissance! Jackie Earle Haley est :shock: , Max von Sydow est Excellence. Et puis Scorsese JE T'AIME!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 16 Avr 2010 23:42 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
machun a écrit:
deathtripper21 a écrit:
j'ai adoré le faux raccord sur la bouteille de whisky comme moyen de comprendre qu'il hallucine.


C'était quoi exactement le faux-raccord ?

DiCaprio rêve qu'il revoit sa femme dans un couloir. Elle tient une bouteille de whisky à la main, bien en évidence. Il demande si elle (sa femme) est réelle. Contrechamp sur Elle qui lui répond "non". A ce moment, elle n'a plus de bouteille à la main mais est restée dans la même position.

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 16 Avr 2010 23:43 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1576
Localisation: Rats - Notte di terrore
deathtripper21 a écrit:
machun a écrit:
deathtripper21 a écrit:
j'ai adoré le faux raccord sur la bouteille de whisky comme moyen de comprendre qu'il hallucine.


C'était quoi exactement le faux-raccord ?

DiCaprio rêve qu'il revoit sa femme dans un couloir. Elle tient une bouteille de whisky à la main, bien en évidence. Il demande si elle (sa femme) est réelle. Contrechamp sur Elle qui lui répond "non". A ce moment, elle n'a plus de bouteille à la main mais est restée dans la même position.


Ok merci. M'en rappelle plus ça. Par contre, y a la patiente qui demande un verre et ne l'a pas dans la main quand elle le boit!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 16 Avr 2010 23:49 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Oui, j'avais vu ça aussi mais là j'ai pas pigé le truc. C'est peut-être lié au fait que ce soit Mark Ruffalo qui lui apporte le verre en question : il est psy, sait qu'elle est folle et joue son jeu en faisant comme si il lui apportait un verre, tout comme il fait semblant d'entrer dans le jeu de DiCaprio.

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 17 Avr 2010 0:31 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1576
Localisation: Rats - Notte di terrore
Et que penses-tu de l'intro sur le bateau et la présentation stricte par le flic ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 17 Avr 2010 11:54 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Le fou qui entre dans son personnage, peut-être.

Mais sinon, y a pas un moment où on dit que les médicaments provoquent des nausées et des maux de tête? Ca expliquerait son état.

Enfin je vais pas vous jouer le gars qui surinterprète tout le film pour jouer le cinéphile mais je crois qu'il y a vraiment des points de détail à analyser qui justifierai plusieurs visionnages du film.

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 17 Avr 2010 12:47 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Oct 2006 10:57
Messages: 1576
Localisation: Rats - Notte di terrore
J'ai du mal avec le début perso.

C'est bien le genre de film à voir plusieurs fois pour capter tout et aussi visionner les différents niveaux de lecture qui doivent être super riches.

Et puis j'oubliais la scène dans le caveau: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship: :worship:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 17 Avr 2010 13:52 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Et toute la scène de tempête bien apocalyptique comme il faut.

En fait, je crois n'avoir jamais été autant emballé par un Scorsese vu au ciné (pourtant le premier, Gangs of New York, je l'avais vu deux fois de suite).

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 19 Avr 2010 20:31 
Hors-ligne
Docteur es nanarologie
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 08 Mars 2007 9:48
Messages: 1749
Localisation: West from Germany
Un très bon film, loin de la vulgarité omniprésente dans the Departed, loin de la surenchère dans la grandiloquence et dans la frime. J'ai beaucoup aimé la scène onirique avec sa femme, le pavillon au bord de l'eau, le gros éventail asiatique au mur.
Ca va chercher assez loin dans le personnage, c'est somme toute assez calme, presque serein malgré l'aspect décousu. Pour moi, le meilleur Scorsese depuis Casino.

Spoiler. Dès le début, on sent que quelque chose ne tourne pas rond, ça manque un peu de la consistance du réel, on devine à moitié que c'est une hallucination. J'imagine que c'est difficile de construire un tel récit, en introduisant au compte-gouttes les indices pour le spectateur. Ca donne envie d'être revu pour remettre tous les éléments à leur place. J'ai trouvé génial le passage avec la tache blanche sur le rocher qui, de loin, faisait penser au corps humain.

_________________
Faut régler cette situation au plus vite, ce qui veut dire définitivement.
(Le boss dans Laser Force.)

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 20 Avr 2010 0:07 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
Pour moi, c'est le Scorsese le plus esthétiquement abouti depuis, effectivement, Casino (peut-être un peu trop dilué dans Aviator).

J'ai repensé à la scène où il retrouve Laeddis dans le bloc C (je crois). Rien que l'idée d'amener la confrontation avec un aliéné, dont on a longtemps conté la folie pyromane par une scène où DiCaprio, dans le noir, doit craquer des allumettes pour avancer, c'est grand. Le jeu, l'image, le montage, le sol (ah, ces craquements d'allumette), c'est juste parfait

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 20 Avr 2010 13:09 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Juin 2005 22:48
Messages: 236
Localisation: Paris
J'ai un peu honte de le dire ici mais je n'ai pas trouvé tous ces mérites à Shutter Island. Scorsese a du métier mais le traitement est très souvent pompeux voire carrément pompier. Les images de synthèse dans le premier rêve de DiCaprio (Michelle Williams en combustion spontanée) sont particulièrement laides et paresseuses au point que j'ai l'impression qu'il s'est contenté de prendre ce qu'il y avait dans le bouquin et de le représenter directement, sans transposer ça comme n'importe quel cinéaste consciencieux le ferait : ce qui est efficace sur le papier peut être ridicule à l'écran et réciproquement.

Mais mon principal reproche, outre la grosse citation musicale piquée à Shining (le thème de Penderecki), ce sont les explications laborieuses du dénouement avec non seulement une mais trois révélations qui se superposent.
- Teddy Daniels est fou (ça on le voyait venir à grand pas)
- il souffre d'une amnésie circulaire d'un type rare qui n'existe que pour les besoins de l'histoire
- l'équipe de l'hôpital s'est prêtée à un jeu de rôles grandeur nature pour le soigner

En tant que spectateur, je suis prêt à accepter un gros retournement de dernière minute mais deux ou trois d'un coup, ça dépasse ce que je suis prêt à encaisser et je me désintéresse donc de l'histoire parce que je n'y crois plus.

Certes, ça me force à envisager le film à la lumière de ce que je sais maintenant mais surtout plein de thèmes précédents sont désormais très creux :
- la critique de l'univers psychiatrique, assimilé à l'idéologie nazie et à la création d'un surhomme : en fait, tout ça c'était uniquement dans la tête du héros, les vrais psys sont des types compréhensifs avec des méthodes modernes
- tout le côté thriller : là aussi, ça n'a plus d'intérêt, ce sont juste les élucubrations d'un type qui a lu trop de polars bon marché


La dernière scène est une des rares à faire preuve de créativité. Dans le roman d'origine, il n'y avait pas cette ambiguïté due à la dernière réplique de DiCaprio. Dans le film, on peut penser qu'il a (pour combien de temps encore ?) la mémoire qui lui est revenue, qu'il simule l'amnésie et le retour à la folie pour qu'on lui inflige une lobotomie. Là, je comprends la mesure de sa douleur et la gravité du choix. Mais ce n'est pas quelque chose que le film se risque à faire dans ce qui précède.

_________________
Trust me, I know what I'm doing


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 20 Avr 2010 13:17 
Hors-ligne
Bon Pote de Godfrey Ho
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 09 Jan 2006 12:54
Messages: 4310
Localisation: Aux Studios MIRACLE :"Si C'est Un Bon Film,C'est Un MIRACLE!"
A mon avis, toutes les révélations de fin, c'est fait exprès pour que le perso (et le spectateur) soit dans le chaos total, abruti d'informations.

Parce que comme je le dis plus tôt, il y a toujours un doute sur la véracité des propos de Ben Kingsley : rien que la scène des cigarettes qu'on refile à DiCaprio...

Enfin, c'est juste pour dire qu'il me tarde d'entendre le commentaire audio de Scorsese pour le DVD du film.

_________________
Lawrence Woolsey, précédemment connu sous le pseudonyme de deathtripper21...

"Godfrey Ho a beau avoir trouvé des Kickboxeurs américains, le duel entre la mariée et la robe restera LA baston du film." Plissken


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Shutter Island -Scorsese - 2009
MessagePublié: 20 Avr 2010 13:42 
Hors-ligne
Nanardeur Novice
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 22 Juin 2005 22:48
Messages: 236
Localisation: Paris
De l'ambiguïté ? Le spectateur est certes abruti d'informations mais il n'y a aucune ambiguïté rien qu'avec un élément imparable (et laborieux) : les anagrammes sur les noms.

_________________
Trust me, I know what I'm doing


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 69 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr