Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 25 Oct 2021 22:19

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 5ème du nom
MessagePublié: 26 Sep 2021 12:13 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 06 Jan 2006 12:01
Messages: 62
Localisation: Près de la cinémathèque
Bonjour à tous !

Comme d'habitude, je ne peux que commencer en remerciant les gentils organisateurs qui chaque année sont toujours là pour nous faire une programmation immense ^^

Côté films :
- Piège mortel à Hawaï : de belles demoiselles et de beaux messieurs qui jouent au James Bond du pauvre en petite tenue, mais la vedette du film est sans aucun doute le SERPENT (en en retrouvera pas mal d'autres au cours de la soirée) ; plutôt agréable à regarder...
- s'agissant du film turc, je TSHIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIKKKKKKKKKKKKKKKKK n'ai TCHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAKKKKKKKKKKKKK rien AYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYAAAAAAAAAAAA compris BOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNKKKKKKKKKKKKKK au scénario KAKAKAKAKAKAKAAATTTTTTTTTTTTTTTTTTAAAAAAAAAAAAA ; le passage des séquences sans aucun raccord faisait mal aux yeux, mais grandissime performance de Cüneyt qui force le respect ; pas étonnant que son dos soit en compote après avoir fait autant de cascades et s'être autant dépensé physiquement...
- Suède, enfer et paradis : là, il faut l'avouer que mon cerveau a buggué : je n'arrivais pas à faire le lien entre les images projetées et les paroles de Topor pour qui les suédoises se font violer quand elles sont très jeunes et les suédois sont des alcoolos qui bouffent du cirage et se shootent avec de l'essence ; on est content de savoir qu'en cas de guerre nucléaire, les survivants seront blonds aux yeux bleus, mais le problème c'est que ce seront des suédois dépravés...
- Strike Commando : Doc Savage avait raison de dire qu'il ne faut pas s'attacher, parce que tous ceux que Reb Brown approche meurent en moins de 20 minutes chrono ; sinon, plutôt sympa à regarder d'autant que l'on n'a vraiment pas besoin de faire marcher son cerveau (c'est du Bruno Mattéi aussi).

Côtés cuts : très bonne idée d'avoir remis les principaux extraits passés au cours de nuits excentriques ; comme il a été très difficile d'accrocher un Graal pendant la période à la Cinémathèque (leur informaticien doit encore se souvenir du site en rade le jour de la vente des billets), il y a quelques cuts que je n'avais jamais vus et une grande partie de ceux que j'avais vus avaient quitté ma mémoire. Bref, un grand merci pour ce revisionnage.

Côté bandes annonces : celle de Django avec aucun extrait du film est grandiose, les autres ne sont pas impérissables.

Double coup de gueule de ma part qui était tout en haut de la salle : certains viennent pour papoter avec leurs amis, ce qui est légèrement incompatible avec ce que doit être une salle de cinéma (cela montre surtout que la politesse est la vertu la moins partagée dans ce monde) ; par ailleurs, à la sortie de la salle, c'était une véritable porcherie : c'est quand même fou qu'en 2021, des gens ne savent toujours pas ce qu'est une poubelle et comment l'utiliser...

Sur ce, j'ai noté la date de la NN6 - 1er octobre 2022 - en espérant que je n'oublierai pas de prendre un billet début juillet.

_________________
"Carnaval, toi-même !" (copyright Capitaine Droit Devant - Comtesse Haschisch).
Nounours, un jour ; nounours, toujours... (ça, c'est de moi).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 5ème du nom
MessagePublié: 26 Sep 2021 14:14 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Jan 2011 16:08
Messages: 70
Localisation: Dans la maison de Micasso
Allez hop je vais y aller aussi de mon ressenti perso viteuf. Bon déjà c'était bien bien bien cool encore une fois ! Bravo déjà à toute l'équipe pour l'organisation, tout a roulé comme il faut, et aussi au personnel du Grand Rex bien sûr qui se doit d'être cité tout autant !
Première fois que je viens à la NN all by myself et même si au début ça m'a fait un peu bizarre, j'ai pu apprécier la soirée à sa juste valeur.

Les films :
Piège Mortel à Hawaï : Rien à dire sur ce classique, toujours aussi efficace en plus d'être une très bonne porte d'entrée vers le nanar. C'est fun, bien rhythmé, où les femmes mènent l'action à la baguette et où tous les hommes sont soit des gros débiles, des gros lourds, ou des gros pervers, si ce n'est les trois, la palme allant au réceptionniste de chez Edy. C'est assez rigolo de voir d'ailleurs de voir le petit rôle que s'est donné Sidaris dans le film, là où il semblait au contraire très bienveillant avec ses comédiennes, malgré la beauferie de façade que pourrait procurer son cinéma. Et oui, LE SERPENT bien sûr, mais j'ajouterai : LE FRISBEE.
En Büyük Yümruk : Première vision de cette oeuvre perso. Je m'attendais à quelque chose de frénétique, j'étais encore loin du compte. Il m'a fallu 10 bonnes minutes de SAS de décompression après le film pour reconnecter ma caboche pour être tout à fait honnête... De la coke faite film, qui te choppe dès le début pour ne jamais te lâcher, genre JAMAIS. Un film qui reste dans la mémoire, eu aussi égard à la fracture rétinienne que provoque son visionnage, encore plus si l'on ajoute son mixage chaotique et ses gimmicks répétés tout au long du film. Ca semble être une constante dans les films Arkin/Inanc d'ailleurs, je me souviens de sa punchline repassée à l'envi lors d'une précédente NN, un truc du genre "Maintenant, je vais te faire du bien". En tout cas, à mon avis En Büyük Yümruk est un style de nanar que j'aime particulièrement, que j'appellerais "les nanar-épreuves" comme peut l'être Les Hommes d'une Autre Planète, assez extrêmes dans leur facture. Allez, allons nous rincer le gosier !
Suède, Enfer et Paradis : Deuxième vision pour moi, "à tête reposée" puisque quand j'ai pu le voir pour la première fois j'étais tellement über-hypé que j'étais presque déçu à l'époque. Et le fait de le voir avec un oeil neuf m'a fait d'autant plus d'effet : j'avais tout faux, il est proprement incroyable. Aussi hilarant que douteux, autant triste que révélateur sur une certaine époque, un film qui fait passer par plein de sentiments différents, où l'on rit jaune, très jaune. Complètement fascinant, et encore une fois, quelle BO d'Umiliani ! ALL HAIL JEAN TOPART :worship:
Strike Commando : Compliqué de parler de celui-là, sous-sous-Rambo pour lequel j'ai une vraie affection pour sa stupidité sans bornes et son Reb Brown qui donne tout. Mais là, après les deux hallucinations précédentes (plastique pour EBY, littéraire pour SE&P) qui venaient de cuire nos cerveaux ajouté à l'heure tardive et au début un peu mollasson, bah comme beaucoup j'ai capitulé et un peu ronqué sur un quart du film, heureusement révéillé pour le final où ce bon vieux Reb meugle à-qui-mieux-mieux, de toute évidence le point d'orgue du film.

Les Quiz : Toujours aussi bonnard, toujours aussi drôle, Rico et Fabien toujours aussi parfaits, rien à dire, et franchement le tir à balles réelles sur Darmanin était un des meilleurs moments de la soirée. Le combat de boxe aussi, coolos concept, même si je savais que le Bleu allait gagner, parier sur le Rouge fût un poil trop facile m'voyez.

Les Cuts : Programme maousse costaud, j'imagine que ça a du être un crève-coeur de condenser pour chaque année 1 heure de cuts en 12 minutes, franchement GG. L'impression de se replonger dans une autre histoire du cinéma, avec plusieurs extraits que j'étais particulièrement content de voir sur grand écran. On notera aussi la professionnalisation des montages (aidée aussi par le numérique il faut dire), on sent clairement un gap entre le montage 2005 et 2013, c'était franchement intéréssant à voir l'évolution du truc.

Les BA : Programme un peu plus mince que d'habitude mais pourtant fort fort solide, je retiens bien évidemment Django prépare ton Cercueil, mais aussi la BA du Doillon qui se transforme en pub Darty sans crier gare ainsi que La Pension des Surdoués et son tube Adrien mon Petit Facteur., et L'Amérique en Folie avant Suède, Enfer et Paradis c'était bien placé. Il faut dire qu'avec ce "thème" comédies FR navrantes je m'attendais presque à voir Les Gaous mais nope, peut-être better luck next time. Evidemment en tant que cinéphile un poil déviant l'absence de bandes-annonces X m'attriste un peu, mais j'imagine bien qu'avec les nombreux cuts plus les contraintes de temps c'était au final la meilleure solution.

L'un dans l'autre, c'était trop cool, merci encore ! À l'année prochaine ? Maybe !

Un dernier mot ?
Oui : Σεξ

_________________
I got only one rule : always be cool like a swimming pool.

Rambo Amadeus, 2012


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 5ème du nom
MessagePublié: 26 Sep 2021 18:34 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Oct 2011 20:03
Messages: 763
Localisation: Localisation non trouvée (d'après mon appli météo)
Ma toute première nuit nanarland, je ne voulais pas rater la spéciale 20ème anniversaire. Il y avait une ambiance de ouf. LE SERPENT ! LE SERPENT ! LE SERPENT !

Piège Mortel à Hawaï

Un nawak bien réjouissant devant lequel on ne s'ennuie pas, les éclats de rire de la salle m'ont fait découvrir un faux raccord que je n'avais pas remarqué jusque-là (l'avion qui atterit sur de l'herbe puis se retrouve sur tu tarmac sur le plan suivant).

En Büyük Yümruk

:shock: :shock: :shock:
"épileptique" serait un euphémisme pour décrire le montage, il met très bien en valeur l'hystérie délirante des combats. Les sous-titres ajoutent une réelle plus-value, on voit toutes les tentatives navrantes d'humour volontaire et à quel point le personnage de Cüneyt est machiste (bien aimé les huées à chaque pépite sexiste).

Suède, Enfer et Paradis

C'est très au-delà de ce que j'avais pu imaginer en matière de débilité, la voix off ne rate jamais une occasion de dire n'importe quoi, et en trouve même là où on n'en attendait pas. Je pensais naïvement que je comprendrais la séquence du début avec ces femmes en petite tenue en ballon sauteur en plein milieu de la rue, mais non, cette séquence ne sera jamais expliquée ni même évoquée à nouveau, ce qui est, on ne va pas se mentir, un vraie plus-value nanarde.

Strike Commando

Difficile d'en parler parce que j'étais clairement en train de lâcher, j'ai donc raté des pans entier du film. étrangement, j'ai réussi à apprécier au premier degré le peu que j'en ai vu (ça doit être la fatigue).

Les quiz

Une fournée de choix (gg la petite pique à un politicien bien connu).

Les bandes-annonce
Excellent choix avec la BA en grec dont on ne comprend qu'un seul mot si on ne parle pas la langue et celle qui ne montre strictement rien du film (un arrière-plan psychédélique, un casting et c'est tout, débrouillez-vous avec ça).

Les cuts

Comme c'était ma première soirée du genre, j'ai été content de voir les extraits qui avaient marqué les fois précédentes (le bat-pussy en ballon sauteur était immense). Petit bémol, toutefois: certains d'entre-eux avaient déjà été prises pour les escales à nanarland (RIP petit ange), du coup j'ai eu une petite impression de déjà-vu.

Divers

Je remercie également la gentillesse des membres de la team avec lesquels j'ai pu faire un selfie. Je fais jamais ça d'habitude, c'est dire à quel point je suis votre groupie. :-D

_________________
En revoyant La liste de Schindler, j'ai tout de suite pensé à Deux sœurs à enculer. (Jack Tillman, 2021)

à bas la nanarploitation !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 5ème du nom
MessagePublié: 27 Sep 2021 8:13 
Hors-ligne
"ok, je sors..."
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 28 Sep 2003 20:02
Messages: 9422
Localisation: Liège (Belgique) - j'fais mon putin de job à plein temps
Rahh énorme merci à toute l'équipe et vivement l'année prochaine !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 5ème du nom
MessagePublié: 27 Sep 2021 9:35 
Hors-ligne
Nanardeur + que respectable
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Déc 2005 21:18
Messages: 799
Localisation: Là où sont les missiles dans Rambo III
C'est la première fois que je viens depuis 6 ans (depuis la première nuit au Grand Rex, en fait) et boudiou, c'était un bon cru cette année. Je crois que c'est celle que j'ai le mieux vécu, j'ai bien fait de me reposer un peu avant cette fois-ci.

Alors, dans l'ordre :

Piège mortel à Hawaï :

Un nanar sympathique et bien débile comme il faut, parfait pour une petite mise en bouche. Sans aller jusqu'à parler de "nanar volontaire", on sent parfois, notamment lors des deux génériques (début et fin), que le réalisateur ne devait pas prendre son film trop au sérieux et devait être plus ou moins conscient de la "qualité" de son travail.

En Büyük Yumruk :

Le véritable OVNI de la soirée, selon moi. Entre la qualité d'image affreusement dégueulasse tout le long du film et franchement atroce à s'en décoller la rétine par moments, le montage épileptique qui donne l'impression que le réalisateur essaie de speedrunner son propre film et les stock-shots qui n'ont absolument aucun sens (sérieux, comment imaginer qu'un quelconque public puisse prendre un feu d'artifice pour une explosion, franchement !), il y a de quoi avoir un gros mal de crâne à l'arrivée. Parler de "film sensoriel" pour désigner ce film est un doux euphémisme, dans ce cas-là. En fait, ce film est un peu au film d'action/arts martiaux ce que le black metal est au metal : une variante extrême qui n'est accessible que par une poignée d'initiés. Mention spéciale à Cüneyt Arkin/Murat qui lit à voix haute des articles random dans le journal alors qu'il y a deux filles qui sont en train de se battre à côté de lui. Voir Dune le lendemain, boudiou que ça fait du bien, à côté.

Suède, enfer et Paradis

C'était LE film que j'attendais le plus, mais peut-être pas celui qui m'a le plus marqué. Peut-être étais-je "overhypé", ou trop informé par la chronique du film qui dévoile déjà beaucoup de détails, ou encore que la salle était un peu assoupie à ce moment-là parce que c'était déjà le troisième film et que son tempo étant un peu plus "reposant" que le film d'avant, mais, passé le choc de l'idéologie outrageusement réactionnaire et nauséabonde qui se dégage du commentaire audio, je ne me reverrais peut-être pas le voir une seconde fois (sauf peut-être pour le faire découvrir à quelqu'un d'autre).

Strike Commando :

Je me suis un peu endormi à ce moment-là, au point d'en avoir des hallucinations visuelles à certains moments (qui, étonnamment, n'ont pas gâché mon expérience du film, au contraire, même). Il faut dire qu'après les trois films d'avant, le film a du mal à impressionner autant. Mais on notera quand même de beaux moments de débilité (dès le début du film, les personnages principaux qui se rendent invisibles simplement en se baissant !) et que le héros n'est, manifestement, pas très fort en langues étrangères.

Par-dessus le marché, l'idée de faire un best-of des cuts des années à la cinémathèque française était une excellente idée, surtout pour moi qui n'ait assisté "qu'à" deux nuits excentriques à cette époque-là. Il y avait des cuts dont je me souvenais et qui m'avaient marqués déjà à l'époque (Bat Pussy, Dingo Pictures) et d'autres dont je ne me souvenais plus du tout (un film d'horreur avec un craignos monster). Les quiz étaient sympathiques et engagés, c'est un peu le hasard, mais c'est rare qu'on ait deux filles en finale. Côté bandes-annonces, on notera surtout que, décidément, Django prépare toujours son exécution. Et ΣΕΞ aussi, bien sûr.

Ah oui, et j'oubliais :

LE SERPENT ! LE SERPENT ! LE SERPENT !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr