Forum Nanarland.com

Le forum des mauvais films sympathiques
Nous sommes actuellement le 01 Déc 2022 20:05

Heures au format UTC + 1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 51 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 6ème du nom
MessagePublié: 09 Oct 2022 19:11 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Oct 2022 18:35
Messages: 5
Pictoris a écrit:
De quels Discord/Twitch tu parles ? Je ne traine jamais sur Twitch mais il doit y avoir des trucs sympas dessus en lien avec le cinéma bis.


C'est littéralement le nom du serveur Discord, je sais que vous connaissez plutôt "Karaté à mort pour une poignée de nanars" mais il y a un autre. Je peux pas partager le lien je crois, mais si vous me filez votre pseudo Discord je vous invite dessus. Sinon, y a des projections régulières sur Twitch sur les comptes suivants entre autres :
https://www.twitch.tv/intergalactiques
https://www.twitch.tv/lagrottechaude
https://www.twitch.tv/video_3000
https://www.twitch.tv/cobravideoclub
https://www.twitch.tv/lefondufaitout
https://www.twitch.tv/vendrediz

Pictoris a écrit:
Très bonne idée les magnets ! Message aux organisateurs : j'en commande régulièrement pour le boulot (des petits souples de 5 x 7 cm de qualité pas ouf mais ok) et ce n'est pas très cher (255 € pour 3000 exemplaires).


Hé bah voilà, on tient quelque chose ! D'ailleurs ton debrief ferait un très beau tapis de souris !

_________________
I miss what I never knew...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 6ème du nom
MessagePublié: 09 Oct 2022 20:47 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Nov 2011 17:27
Messages: 5
Bonjour à tous!

C'était ma 3e nuit nanarland (j'ai participé aux 3 dernières éditions).
Et il faut dire que une fois testé, c'est largement approuvé. Mais pourquoi venir aux nuits nanarland ?(pour un prix dérisoire, 5 euros le film) Pour voir de bons nanar sur grand écran, inédit parfois, et avec sous titres. et surtout pour l'ambiance qu'il s'en dégage. ce n'est plus un films sur écran, c'est une Expérience!

que dire de cette 6e édition.
je dirais une édition assez "mainstream" il n'y avait pas de nanar de niche complètement barré à la Neil Breen ou de film Turk psychédélique cassant le moral et les yeux.
Mais je sais quand vous faites du 'classique' on vous le reproche et quand c'est barré, on vous le reproche aussi (les fans c'est jamais contents, tsssss).

Bref,

Le faucon (un vrai film). Une course poursuite complètement improbable dans Paris entre un jeune flic qui a perdu sa femme dans un tragique accident de voiture (sinon c'est pas drôle), sa fille dans le coma et un dangereux criminel très très cruel (ouh le vilain). Avec de jeunes acteur français (dont Vincent Lindon) et d'autres à reconnaître (Agnes Jaoui, Isabelle Nanty).

suivi du film Turk (en hommage a Cüneyt Arkın décédé en juin) Battalgazi était tout a fait regardable . un film turk 'classique' avec toujours les même types de combats à l'épée et trampoline. Et les ennemis étaient tués en étant castré (pour se venger car ils avaient violé sa soeur qui, pour garder son honneur, s'est suicidée, car souillée par ces vilains chrétiens).Oui, les chrétiens étaient les salles méchants qui tues, violes, crucifies sur leur passage. Le tout dirigé par une bonne Bonne soeur machiavelique (pas très à cheval sur la chasteté dans l'Eglise...en fait des chrétiens assez moderne...même si ils sont très cruel).

Ensuite 3e film: New York Ninja...valeur sur...parce qu'il y a des ninjas et un très beau acting avec un "whyyyyyyyyy?!!" énorme du héros qui perd sa femme (enceinte - sinon c'est pas assez dramatique-) tuée par des voyous qui sèment la terreur à NY.

Pour terminer, la comédie musicales Bim Star, Pas mal. j'avais une appréhension avec ça en fin de journée. Mais ça a été. ils avaient fait une version karaoké (paroles en bas de l'écran avec la petite boule qui sautille sur les mots pour chanter en même temps, ce qui permet de passé le temps durant le film). Avec une fin très WTF qui vaut à elle seule de regarder tout le film. complètement délirant!

j'étais content d'apprendre qu'il y avait d'autres gens qui venait de Belgique - incroyable-. Moi c'est un peu mon pélérinage du nanar dans l'année.
On commence la journée par écouter les podcast dans la voiture et c'est parti pour un weekend de fou. crevant...mais bien!

seul bémol récurrent: Mais pourquoi diantre avoir si peu de stock T-shirt? Ca fait 3 ans que je viens et chaque fois tout part dans l'heure avant le premier films. Mais vous vous rendez compte du fric qu'il y à ce faire? (oui, je suis mercantile, mais parfois il faut l'être), en plus ça fait plaisir, il y a vraiment une forte demande! Vous pourriez tripler ou quadrupler les stocks.(il est ou le trésorier de la nuit?). Et si vous voulez éviter de vous retrouver avec du stock en trop, Pourquoi ne pas faire de précommande (et en suggestion: avec livraison à domicile - moyennant supplément-, la semaine d'avant la nuit). Comme ça vous pouvez produite une quantité plus juste par rapport à la demande.

Le fan adore les goodies, quand il aime (faites un pins et vous aller voir comme il va partir).

Et, je sais qu'il y a metoo etc. mais ça manquait cruellement de nichons! (je vous l'ai dit, le fan N'est jamais content!)

en tout cas; rendez est déjà pris pour l'année prochaine!
Merci à toute l'équipe.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 6ème du nom
MessagePublié: 10 Oct 2022 8:34 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 03 Oct 2022 10:00
Messages: 1
Salut à tous les nanardeurs !
Je vous partage mon compte rendu de cette nuit Nanarland, avec un peu de retard.

Déjà pour commencer, ceci est mon premier post sur le forum, ça fait longtemps que je veux m’inscrire et je me suis dit que vu que c’est la première nuit Nanarland pour mon amie et moi, c’était le moment de rejoindre et de vous faire un retour.
Peut-être qu’avant de commencer mon retour il faudrait que je me présente un peu. J’ai 25 ans et je travaille dans le milieu brassicole. Mon expérience dans le nanar est assez sommaire car je n’arrive pas à prendre le temps de regarder des nanars. En revanche, j’écoute assidument le podcast et je me contente d’extrait sur le net ainsi que sur le site de Nanarland des films abordés.
La nuit Nanarland, tant teasé et évoqué dans le podcast était donc pour moi l’occasion d’enfin aborder une sélection de nanars sélectionnés avec soin et validés par des professionnels du milieu...

Les films de la Nuit :

Le Faucon (ceci est un vrai film) : Comme expliqué avant la projection, c’est un film policier français des années 80 qui surf sur ce genre à la mode des années 80. Le pitch est simple : le sosie de Manuel Valls court après le sosie du Professeur Rogue. Plus sérieusement, on se retrouve face à un film lunaire avec des scènes loooongue où Francis Huster tente d’émouvoir son public et de créer de la profondeur dans son rôle… sauf que son jeu d’acteur ainsi que la réalisation très molle créé juste un ridicule et un malaise pour notre plus grand plaisir.
Quelques scènes hallucinantes et complètement pépites :
- Le besoin qu’il a de bouffer tout le temps pour lui rappeler son amour perdu (la scène des chocolat dans la voiture, la scène mélancolique au fast-food…)
- Le méchant qui prend en otage un pauvre gars qui passait par là, et Francis qui le regarde avec un peu l’air d’en avoir rien à foutre.
- Le méchant qui sort un artifice avec des haches de lancer que les gars de la production ont dû se faire chier à bricoler pour finalement servir à une scène toute nulle qui se désamorce très vite…
- Le méchant qui surgit de nulle part avec une pause des plus ridicule. Et qui finira par se faire arrêter par un enfant qui passait par là et qui fera un clin d’œil mémorable à Francis Huster après que celui-ci lui ait déposé un bisou sur le front des plus malaisant.
Également de très belles images de Paris, des apparitions d’acteurs français (Isabelle Nanty, Vincent Lindon, Michel Boujenah, ...)
Petit hic au niveau du son dû à la mauvaise articulation de Francis Huster et qui m’a fait passer à côté de quelques lignes de dialogue. Cependant, malgré des scènes très lentes, les absurdités s’enchainent et c’est un régale à regarder. Un très bon moment, une bonne tranche de rigolade !
Battal Gazi : Celui-là je l’appréhendais un peu car c’est un registre qui m’attire un peu moins en termes de nanar. J’avais un peu peur aux longueurs, mais non. Tout d’abord l’image était magnifique. Le film commence très vite et ça enchaine les scènes d’Héroïsme improbable, les costumes bien kitsch, les clichés, les effets spéciaux (câble apparents, trampoline) et les coups dans les c***** !
Très intéressant pour découvrir et s’initier au genre du nanar étranger du Moyen-Orient. J’y retournerai !

New York Ninja : Sur le papier, un des films qui m’intriguait le plus, mais je me suis assoupi vers la moitié... Le coté décousu, recousu pas trop dans le bon sens, les incohérences, les répétions… A la base le projet est vraiment noble puisque le film est monté à partir de rushs sans scénario et sans bande son. Mais malheureusement ça se ressent trop... C’était agréable à regarder, mais un peu long. Mention spéciale à quelques scènes « Dans leurs têtes c’était mieux » :
- La queue de rat du chauffeur du méchant qu’il mâchouille d’un air intrigant
- Le grand méchant qui lance des petites aiguilles
- Les punks à outrance
- Le gentil ninja
Mention spéciale également à la musique année 80 qui regroupe les synthés et les guitares.

Bim Stars : BIM ! I AM !!!! Quel plaisir de voir débarqué Mathilde et Julien pour introduire ce film. Surtout que c’est le film que j’attendais le plus de la soirée. Et notamment le format karaoké. A 5h du matin c’est ce qu’il fallait pour nous tenir éveillé, dommage que beaucoup de monde était déjà parti et que l’ambiance n’était plus à son top. Mais c’était quand même bien cool de chanter avec les nombreux irréductibles encore assoiffés de scènes nanardesques.
Le scénario est très maigre : C’est un parallèle à l’histoire d’Adam et Eve. La subtilité est aux abonnés absents. On a été servi en scènes et idées foireuses :
- Costumes futuristes à la ramasse
- Les chorégraphies malaisantes à souhait
- Des rescapés des années 60
- Dieu en Rolls Royce volante
Un très bon moment, un peu moins le dimanche lorsque j’avais les chansons en boucle dans la tête.

Les cuts : Excellent, à chaque fois un bon moment. Très belles sélections, et très bon montage avec une certaines logiques dans les enchainements (avec splashman par exemple) très improbables par moments. J’ai noté beaucoup de films pour pouvoir creuser tout ça à la maison... Ou au boulot en cas de creux ah ah
Quelques exemples de ce que j’ai pu noter :
- Dinosaur Island (« But pour Paris ! »)
- Kamikaze mon amour
- The Eyes of the Witch (le screamer chat fou)
- Korean Turtle Ninja
- Splatman

Les bandes-annonces : Au même niveau que les cuts, c’était vraiment drôle et hyper intrigant que ça puisse réellement sortir ce genre de truc.

Les jeux : Excellent les concepts de juste prix avec les suites de trop, et le « karaoké » de fin, très sympa, vraiment bien joué. Fabien et Rico (il me semble ?) sont de très bons animateurs.

C’était vraiment une nuit super sympa, on à passé un super moment, c’était un peu dur de revenir à la réalité en rentrant chez soi. On a pris le rendez-vous pour l’année prochaine !

Merci l’équipe pour votre implication et de nous permettre de vivre ça.

Ce ne sera plus pareil d’écouter le podcast maintenant, ce sera encore mieux puisque je pourrai aussi mettre un visage sur des voix ah ah

A bientôt tout le monde, et on se voit sur le forum !

_________________
---------------------------------------------------------------------------------------

Ma patience a des limites mais il ne faut pas exagérer...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 6ème du nom
MessagePublié: 12 Oct 2022 17:37 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 12 Oct 2022 10:13
Messages: 1
Vieux motard que jamais.


Non, ce n'est pas le sous-titre de Scraaaaatch, mais bien comment pourrait s'intituler cette chronique sur la Nuit Nanarland, dix jours après le rendez-vous susnommé, et ce premier message sur le forum, une bonne douzaine d'années après avoir mis une souris pour la première fois sur ce site.

L'avant-Nuit


Ma Nuit Nanarland commence un peu après midi. Eh oui, un ami n'ayant pas pu venir et me retrouvant seul dans cette folle aventure, je me pointe (sans la b*te dans un tupperware), dès la sortie du train, directement à l'entrée du Grand Rex où sont déjà présents deux groupes d'amateurs de mauvais films sympathiques. Une troisième arrive ensuite et commencent alors six heures (non, mettez César, c'est mieux) d'attente que je ne vois pas passer tant les conversations vont bon train. C'est ça, l'esprit des fans de nanars : y a un inconnu qui est dans le même délire que toi, eh bah tu l'embarques dans ta bande pour la nuit pour se marrer.

La Nuit


- Le Faucon : Ce vrai film vaut vraiment le détour. Je passe sur les quelques défauts de la projection qu'ont été le son et la volonté de certains de vouloir lancer des vannes à mauvais escient durant cette réelle connerie, mais cela a quelque peu gâché mon plaisir. Car Le Faucon coche tellement de cases : un casting pareil est censé t'ouvrir les portes du festival de Cannes, mais tu finis à la Nuit Nanarland. Comment se fait-ce ? Eh bien en jouant le plus sérieusement du monde mais en même temps très mal un truc totalement WTF. Outre les fameux chizebourgueurs, j'ai retenu le long songe devant un verre Hello Kitty, que Francis Huster dessine aussi bien qu'il court, le sosie de Booder avant l'heure, que l'armurier débile et le gamin à vélo sont les Deus ex machina les moins crédibles du monde (du moins à ce moment-là de la Nuit, je le pensais). Francis est quand même notre Bruce Willis version Die Hard à nous, puisqu'il peut courir (enfin, se mouvoir quoi) avec une jambe pétée à la barre de fer, après s'être pris des coups de sabre et avec un visage en sang. Chapeau l'artiste. Je ne sais pas si le Faucon est vraiment un vrai film, mais c'est un réel nanar.

- Battal Gazi : Ce film que j'appréhendais tant après l'épreuve d'Em Buruk Yuruk un an avant est finalement devenu mon plaisir coupable de la Nuit. Oui oui, vous avez bien lu, j'ai pris du plaisir devant un nanar turc. Il y avait le côté hommage à Cuneyt Arkin qui rendait le truc attendrissant, mais c'était nettement moins épileptique que "le plus gros coup de poing du monde". Les armes en plastique, les trampolines, Cuneyt qui joue deux rôles et personne n'y voit rien, la bonne soeur à la cuisse légère, le sosie d'Abraracourcix, le Chinois d'Istanbul, les brochettes de glaouis... Je ne saurais faire l'inventaire complet de tout ce qui m'a donné la banane pendant une heure et demie, mais franchement c'était bieng.

- New York Ninja : Le début est très bien, puis ça se tasse, et ça, à 4 heures du mat', c'est fatal. Je m'assoupis et mon voisin me réveille au bout d'un moment en me disant : "Eh réveille-toi, c'est la baston finale !" Et oui, il ne fallait pas manquer ce final digne d'un Youtubeur des années 2000 qui ne savait pas comment finir sa vidéo. Bref, comme beaucoup, ce film a été un coup d'assommoir. Mais j'ai une question très sérieuse... A la fin, on nous tease sur une potentielle suite, "LA Ninja". Existe-t-elle vraiment ? Est-ce une annonce de ce qui sera projeté à la Nuit Nanarland 7 ?

- BIM Stars : Quel regret d'avoir été si fatigué et de m'être assoupi un gros quart d'heure durant la projection. Cela m'a enlevé un peu de plaisir alors que c'est un gigantesque nanar, peut-être un des plus grands que j'ai vus. L'ambiance y était peut-être pour beaucoup. Le mettre en troisième dans cette nuit aurait été autant une idée de génie que le karaoké. BIM all the way, Cry for me et I'm coming ont été trois sommets dans ce film, avant le paroxysme que fut la scène finale. Je me suis endormi pendant le SPEEEEEEEEEEED et la séance de rattrapage youtubienne me l'a fait regretter. Mais franchement, incroyable.

- Les cuts et bandes-annonces : Je retiens les chiens en mariachis, Ketchup Blues, Pétanque à la Sicilienne, l'explication de la matière dans l'espace avec un sombrero.

- Les quiz : Les mauvaises réponses étaient tellement déglinguées et en même temps crédibles que je me serais souvent fait avoir. Très bonne idée que ce jeu des sagas. Là par contre, je me suis surpris à connaître trois bonnes réponses sur quatre.

L'après-Nuit


Cette Nuit a marqué un tournant dans mon rapport au nanar. Vous vous souvenez de l'avant-Nuit, avec les discussions entre fans de nanars ? Eh bien j'avais besoin de ça pour l'après. Alors je me suis retrouvé, dès le train du retour à 8h30 (j'ai lutter pour ne pas m'endormir de peur de me retrouver au terminus), à m'intégrer dans un serveur Discord d'amateurs de nanars. Cette semaine, au gré de mes trajets boulot-appart', j'ai écouté un podcast consacré à cette Nuit. Autant d'échanges qui se poursuivent encore aujourd'hui et me donnent envie de prolonger l'esprit de la Nuit. Ca y est, je crois que j'ai officiellement basculé du côté obscur du septième art.

Mieux vaut tard que jamais.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 6ème du nom
MessagePublié: 17 Oct 2022 21:58 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 16 Août 2018 14:51
Messages: 97
Localisation: Dans sa tour d'ivoire depuis qu'il a été remercié au Grand Rex
Centaur a écrit:


Super, merci beaucoup ! J'irai voir à l'occasion. :)

Et bienvenue aux dernières personnes qui viennent de rejoindre le forum !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 6ème du nom
MessagePublié: 17 Oct 2022 22:10 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 17 Oct 2022 20:14
Messages: 2
Pictoris a écrit:
Centaur a écrit:


Super, merci beaucoup ! J'irai voir à l'occasion. :)

Et bienvenue aux dernières personnes qui viennent de rejoindre le forum !


Bonjour, merci bien !

Ah, et tant qu'à répondre sous ce topic il y a un extrait que je cherche désespérément malgré les listes, c'est un extrait un peu long avec une femme qui espionne une conversation complétement lunaire dans les toilettes d'une entreprise.
J'essaierai peut-être de faire mon CR à l'occase mais j'ai peur de n'avoir rien d'intéressant à dire qui ne fasse pas doublons avec les réponses précédentes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 6ème du nom
MessagePublié: 17 Oct 2022 22:26 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 16 Août 2018 14:51
Messages: 97
Localisation: Dans sa tour d'ivoire depuis qu'il a été remercié au Grand Rex
CicadaVulture a écrit:
Ah, et tant qu'à répondre sous ce topic il y a un extrait que je cherche désespérément malgré les listes, c'est un extrait un peu long avec une femme qui espionne une conversation complétement lunaire dans les toilettes d'une entreprise.

Salut et bienvenue ! Le film que tu cherches est Patriot X (1995).
Il y a une fiche IMDb à ce nom mais je n'arrive pas à trouver plus d'info car le réalisateur porte le même nom qu'un guitariste bien plus connu...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 6ème du nom
MessagePublié: 17 Oct 2022 22:31 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur

Inscrit le: 17 Oct 2022 20:14
Messages: 2
Pictoris a écrit:
CicadaVulture a écrit:
Ah, et tant qu'à répondre sous ce topic il y a un extrait que je cherche désespérément malgré les listes, c'est un extrait un peu long avec une femme qui espionne une conversation complétement lunaire dans les toilettes d'une entreprise.

Salut et bienvenue ! Le film que tu cherches est Patriot X (1995).
Il y a une fiche IMDb à ce nom mais je n'arrive pas à trouver plus d'info car le réalisateur porte le même nom qu'un guitariste bien plus connu...


Merci beaucoup, j'avais effectivement essayé de rechercher Patriot X sur mon moteur de recherche mais je ne fait que tomber sur le film avec Mel Gibson, aucune trace de notre nanar :(


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 6ème du nom
MessagePublié: 18 Oct 2022 8:13 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Oct 2022 12:37
Messages: 6
PS : j'ai une théorie pour les chizebourgeur du Faucon : Francis Huster incarne Frank Zodiac qui est un inspecteur de police juif (l'on vois bien les symboles religieux dans sa chambre et autour de son cou au début du film).
Sachant que dans le judaïsme, viande et produits laitiers ne doivent pas être mélangés, on comprend donc l'envie incessante de Zodiac pour ce met raffiné. Sitôt qu'a la fin du film, il semblerais qu'il en déguste un exemplaire : une fois son devoir accompli d'avoir capturé Gus Sabor, il sembler renoncer à sa religion (ou faire un écart)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 6ème du nom
MessagePublié: 22 Oct 2022 18:32 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Oct 2022 18:35
Messages: 5
Epistol a écrit:
PS : j'ai une théorie pour les chizebourgeur du Faucon : Francis Huster incarne Frank Zodiac qui est un inspecteur de police juif (l'on vois bien les symboles religieux dans sa chambre et autour de son cou au début du film).
Sachant que dans le judaïsme, viande et produits laitiers ne doivent pas être mélangés, on comprend donc l'envie incessante de Zodiac pour ce met raffiné. Sitôt qu'a la fin du film, il semblerais qu'il en déguste un exemplaire : une fois son devoir accompli d'avoir capturé Gus Sabor, il sembler renoncer à sa religion (ou faire un écart)


:lol: :lol: :lol: :lol:

En somme, le burger représente l'athéisme, la fin de sa croyance en Yahvé après le drame. Et l'avènement du capitalisme en nouvelle religion. Je partage votre analyse.

_________________
I miss what I never knew...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Petit debriefing de la Nuit Nanarland 6ème du nom
MessagePublié: 24 Oct 2022 14:25 
Hors-ligne
Apprenti Nanardeur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 14 Juin 2022 20:22
Messages: 83
Localisation: Suisse
Centaur a écrit:
Epistol a écrit:
PS : j'ai une théorie pour les chizebourgeur du Faucon : Francis Huster incarne Frank Zodiac qui est un inspecteur de police juif (l'on vois bien les symboles religieux dans sa chambre et autour de son cou au début du film).
Sachant que dans le judaïsme, viande et produits laitiers ne doivent pas être mélangés, on comprend donc l'envie incessante de Zodiac pour ce met raffiné. Sitôt qu'a la fin du film, il semblerais qu'il en déguste un exemplaire : une fois son devoir accompli d'avoir capturé Gus Sabor, il sembler renoncer à sa religion (ou faire un écart)


:lol: :lol: :lol: :lol:

En somme, le burger représente l'athéisme, la fin de sa croyance en Yahvé après le drame. Et l'avènement du capitalisme en nouvelle religion. Je partage votre analyse.


Ce d'autant plus que le fast food est le porte-étendard du consumérisme ! Le Faucon se consumerait donc, à la fois dans sa folle poursuite du crime et dans l'orgie globaliste poly-insaturée.

_________________
"si les nuages portaient des jupes, tu présenterais la météo !"
- Terror of Mecha-Godzilla


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 51 messages ]  Aller à la page Précédent  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Aller vers:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction réalisée par Maël Soucaze © 2010 phpBB.fr